[ Back to EurekAlert! ] Public release date: 19-Jun-2008
[ | E-mail Share Share ]

Contact: Isabelle Kling
isabelle.kling@muhc.mcgill.ca
514-843-1560
McGill University Health Centre

Même médicament, différents résultats : Un chercheur du CUSM sur la voie d'une médecine personnalisée

Ce communiqué est disponible en anglais.

Une étude montre que de faibles différences génétiques peuvent changer les effets d'un médicament commun.

Montreal, 18 juin 2008 – La médecine a fait un pas de plus vers l'ère des traitements personnalisés, basés sur le profil génétique unique de chaque patient, grâce à l'étude menée récemment par la Dre Rima Rozen de l'Institut de Recherche du Centre Universitaire de Santé McGill (CUSM) à l'Hôpital de Montréal pour enfants et de l'Université McGill. Cette étude, à paraitre le 18 juin 2008 dans le journal Pharmacogenetics and Genomics, montre comment des différences génétiques infimes entre individus peuvent modifier l'effet d'un médicament.

La Dre Rima Rozen a mesuré l'impact du Methotrexate - un médicament qui affecte le métabolisme du folate - sur des souris avec un gène MTHFR altéré. Or ce gène est crucial dans le métabolisme du folate. Les résultats sont frappants : après traitement les souris mutantes possèdaient environ 20% d'hémoglobine et de globules rouges en moins par rapport à leurs homologues avec les gènes non mutés. De plus leurs foies et leurs reins avaient aussi été très fragilisés par le traitement.

« Nous savons que ces résultats sont transposables chez les humains car une mutation similaire dans le gène MTHFR humain affecte le métabolisme du folate de la même façon. Entre 10 et 15% de la population d'origine caucasienne possède deux versions altérées du gène MTHFR. Le folate est une forme hydrosoluble de la vitamine B2; il est essentiel à la production de globules rouges et procure une protection contre le spina-bifida, d'autres défauts de naissance, et les maladies cardiaques. Les patients souffrant de cancer ou de maladies auto-immunes reçoivent fréquemment des traitements qui affectent le métabolisme du folate, mais les praticiens ne sont pas formés pour vérifier le niveau de base de ce métabolisme. Pourtant cela pourrait représenter un facteur important pour l'efficacité du traitement.

« Il s'agit d'un premier pas vers une médecine personnelle qui ne se baserait plus uniquement sur les symptômes, mais aussi sur le bagage génétique du patient : c'est la tendance pour la médecine du futur! », s'enthousiasme le Dr Rozen.

Le Dr Rima Rozen est chercheur dans l'axe " Génétique médicale et génomique " de l'Institut de recherche du CUSM à l'Hôpital de Montréal pour enfants. A l'Université McGill elle occupe les postes de Vice-Principal (Recherche et Relations internationales), et de professeur aux départements de génétique humaine, de pédiatrie et de biologie.

Cette étude a été financée par les Instituts de Recherche en santé du Canada (IRSC), et le National Institute of Health (NIH). Certains étudiants ont reçu des bourses telles que la Turkish High Education Council-Hacettepe University Hospital scholarship, la Cole Foundation award, et le studenship Award from the Montreal Children's Hospital Research Institute.

L'Hôpital de Montréal pour enfants (HME) est l'établissement d'enseignement pédiatrique du Centre universitaire de santé McGill (CUSM), affilié à l'Université McGill. L'HME est un chef de file dans la prestation d'un vaste éventail de soins ultraspécialisés aux nourrissons, aux enfants et aux adolescents de tout le Québec. Nos domaines d'expertise médicale incluent des programmes sur le comportement et le développement du cerveau, la science cardiovasculaire, les soins intensifs, la génétique médicale, l'oncologie, les services chirurgicaux et médicaux tertiaires, et la traumatologie. Établissement entièrement bilingue, L'HME favorise le multiculturalisme et dessert une communauté de plus en plus diversifiée dans plus de 50 langues. L'Hôpital de Montréal pour enfants se distingue par son approche collaborative des soins novateurs prodigués aux patients. Notre personnel et nos professionnels de la santé ont à coeur d'assurer aux enfants et à leur famille des soins de santé exceptionnels dans un environnement convivial et empreint de compassion.

L'Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR CUSM) est un centre de recherche de réputation mondiale dans le domaine des sciences biomédicales et des soins de santé. Établi à Montréal, au Québec, il constitue la base de recherche du CUSM, centre hospitalier universitaire affilié à la Faculté de médecine de l'Université McGill. L'Institut compte plus de 600 chercheurs, près de 1 200 étudiants diplômés et postdoctoraux et plus de 300 laboratoires de recherche consacrés à un large éventail de domaines de recherche, fondamentale et clinique. L'Institut de recherche est à l'avant-garde des connaissances, de l'innovation et de la technologie. La recherche de l'Institut est étroitement liée aux programmes cliniques du CUSM, ce qui permet aux patients de bénéficier directement des connaissances scientifiques les plus avancées.
L'Institut de recherche du CUSM est soutenu en partie par le Fonds de la recherche en santé du Québec.
Pour de plus amples renseignements, consulter l'adresse www.cusm.ca/research.

###

Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter :

Isabelle Kling
Coordonnatrice des communications (Recherche)
Relations publiques et Communications, CUSM
(514) 843 1560
isabelle.kling@muhc.mcgill.ca

Mark Shainblum
Service des relations avec les médias (Recherche)
Université McGill
(514) 398-2189
mark.shainblum@mcgill.ca



[ Back to EurekAlert! ] [ | E-mail Share Share ]