[ Back to EurekAlert! ] Public release date: 5-Sep-2008
[ | E-mail Share Share ]

Contact: Herminia López García de la Serrana
herminia@ugr.es
34-958-243-868
University of Granada

Des nutritionnistes de l'Université de Grenade proposent d'améliorer la diète pendant le Ramadan

Ce communiqué est disponible en anglais et espagnol.

Des chercheurs des départements de Nutrition et Bromatologie et de Chimie Physique de l'Université de Grenade ont réalisé une étude dans laquelle ils manifestent la nécessité d'équilibrer la diète de la population universitaire qui suit le Ramadan.

D'après les données obtenues par ce travail, pendant cette période les valeurs d'ingestion de substances macronutritives ne sont pas adéquates si on les compare aux recommandations de référence. Ainsi, le nombre d'ingestions quotidiennes diminue à 2 ou 3 par rapport aux 4 ou 5 ingestions que réalise le reste de la population pendant la même période. De plus, les scientifiques ont déterminé que la graisse corporelle augmente en raison de cette diète, alors que la masse musculaire diminue.

L'article Évaluation nutritionnelle d'une population universitaire marocaine pendant le Ramadan a été publié par les professeurs María Jesús Olivares López, Eduardo Agudo Aponte, Pablo Nieto Guindo, Fernando Martínez Martínez, Herminia López García de la Serrana et María del Carmen López Martínez. Cette étude a été réalisée avec un groupe de 30 élèves de l'UGR, entre 19 et 27 ans, dont 36% étaient des femmes et 64% des hommes, et a fait l'objet d'une comparaison à un groupe de population contrôle composé de 30 volontaires universitaires ne faisant pas le Ramadan.

Déficit de substances macronutritives

On a observé dans l'alimentation des jeunes qui suivirent le Ramadan une augmentation de l'ingestion de lipides, qui représentait 48% de l'énergie totale, face au 30% recommandé, aux dépends des protéines, qui représentaient 9% de l'énergie totale, face au 15% recommandé, et une diminution également des hydrates de carbone jusqu'à 43%, face au 50-60% recommandé.

Les résultats de la recherche montrent qu'il est possible d'éviter que la diète se déséquilibre pendant la période de Ramadan. Les scientifiques ont proposé une diète dans laquelle les graisses ont été réduites, et augmentés les protéines et les glucides, et donc plus en accord avec les besoins quotidiens de ce groupe de population jeune.

Les chercheurs signalent l'importance d'informer ce collectif, de façon à ce qu'il puisse compter sur une diète équilibrée en 3 ou 4 repas seulement, à partir de la tombée du jour, avec des aliments qui leur apportent l'énergie et les substances macronutritives nécessaires pour toute la journée.

Les scientifiques qui ont mené à bout ce travail ont publié dans des revues scientifiques comme «European journal of lipid science and technology», «Nutrition», «Analytical Chimica Acta» et «Journal of nutrition», entre autres.

###

Référence

Herminia López García de la Serrana, Département de Nutrition et Bromatologie.
Tél.: +34 958243868 / 958243925
Courriel: herminia@ugr.es



[ Back to EurekAlert! ] [ | E-mail Share Share ]