Public Release:  Une nouvelle étude pancanadienne pour combattre le VIH

L'investigation sur des sujets qui controlent leur infection sera dirigee par Cecile Tremblay de l'Universite de Montreal sur cinq ans

American Association for the Advancement of Science

Ce communiqué est disponible en anglais.

Comment certains porteurs du VIH réussissent à contrôler la progression de leur infection de façon naturelle et ce, sur une longue période de temps? Voilà une des questions que va examiner une nouvelle étude pancanadienne dirigée par la Dre Cécile Tremblay, médecin et chercheure au centre de recherche du CHUM (CRCHUM) et professeure agrégée à l'Université de Montréal.

L'investigation d'une durée de cinq ans sera réalisée grâce à une subvention de presque un million de dollars des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC). À la lumière du succès limité à date pour développer un vaccin contre le VIH, il est devenu clair que le milieu de la recherche doit insister davantage sur la recherche fondamentale afin d'aborder des questions concernant le HIV qui demeurent sans réponse.

Une des meilleures approches dans cet effort de développer des vaccins efficaces consiste à étudier des sujets du VIH mais qui contrôlent leur infection de façon naturelle et qui ne manifestent aucune progression de la maladie sur de longues périodes de temps. Appelés progresseurs lents, ces personnes représentent moins de 1% des personnes ayant le VIH. Une telle étude permettra de répondre à plusieurs questions :

  • Qu'est-ce qui constitue une réponse immunitaire protectrice?
  • Quels sont les facteurs qui expliquent la diversité du VIH?
  • Peut-on développer des anticorps neutralisants?
  • Et, en bout de ligne, à la lumière des réponses obtenues à ces questions, comment peut-on développer un vaccin efficace?

Mais pour mener une telle étude encore faut-il avoir accès à une banque suffisamment large de progresseurs lents. Dans ce but, la Dre Tremblay a mis en place une cohorte unique de tels sujets au Québec. Avec le support financier des IRSC, cette cohorte sera étendue à travers le Canada. L'étude regroupera des chefs de file en recherche dans le domaine, au pays et à l'étranger.

La cohorte ainsi constituée leur permettra de recueillir des informations concernant la progression clinique du VIH-1 et pourrait mener à l'identification de facteurs pouvant prédire des résultats favorables. Il permettra également la collecte d'échantillons qui seront stockés dans une banque d'échantillons au CRCHUM et rendus disponibles aux investigateurs désirant étudier des aspects spécifiques de la progression du VIH-1.

Ce projet portera sur la détermination prospective de l'histoire naturelle de la maladie sur une période de cinq ans. Il sera axé sur l'évaluation de l'impact de l'évolution génétique du virus sur le système immunitaire au moyen de la collecte de données cliniques, démographiques, sociales et comportementales qui seront analysées en relation avec des données virologiques, immunologiques et génétiques.

###

Sur le Web :

À propos du Centre de recherche du CHUM :
http://www.chumtl.qc.ca/accueil.fr.html

À propos du CHUM :
www.chumontreal.qc.ca

À propos de l'Université de Montréal :
www.umontreal.ca

À propos des Instituts de recherche en santé du Canada :
http://www.cihr-irsc.gc.ca/f/193.html

Source : Direction des communications; Centre hospitalier de l'Université de Montréal

Disclaimer: AAAS and EurekAlert! are not responsible for the accuracy of news releases posted to EurekAlert! by contributing institutions or for the use of any information through the EurekAlert system.