[ Back to EurekAlert! ] Public release date: 29-Mar-2010
[ | E-mail Share Share ]

Contact: William Raillant-Clark
william.raillant-clark@mcgill.ca
McGill University

Un modèle de rat atteint de la maladie d'Alzheimer créé pour la recherche sur l'humain

Un chercheur mcgillois et des collaborateurs internationaux ont modifié les gènes d'un rat; créant ainsi le modèle idéal pour l'étude de la maladie d'Alzheimer chez l'humain

Ce communiqué est disponible en anglais.

Le professeur Claudio Cuello de l'Université McGill et ses collaborateurs ont effectué des manipulations génétiques chez le rat qui imitent la maladie d'Alzheimer chez l'humain. Cela permet la réalisation de travaux de recherche qui comportent notamment le développement de nouveaux traitements. Affection cérébrale dévastatrice, la maladie d'Alzheimer entraîne le déclin progressif de la mémoire et d'autres fonctions cérébrales. Bien que des recherches sur les souris aient déjà été réalisées, les rats sont plus intelligents que les autres rongeurs et ils adoptent un comportement à la fois varié et prévisible. Par conséquent, les chercheurs ont pu, pour une première fois, déceler et étudier l'évolution de l'apprentissage et la déficience de la mémoire.

De plus, les chercheurs peuvent désormais se pencher sur une phase de latence de la maladie d'Alzheimer dont ils soupçonnent la présence. La maladie est causée par l'accumulation, dans le cerveau, de molécules appelées peptides. Cette accumulation a été répétée en laboratoire chez la souris. Chez l'humain, la maladie se développe toutefois par différentes étapes, et le modèle de rat a pour la première fois permis de reproduire cette même progression. Auparavant, l'étude de cette étape chez l'humain n'était pas possible, ce dernier ne possédant pas les marqueurs biochimiques permettant de prédire la survenue de la maladie d'Alzheimer.

###

La recherche a été publiée le 29 mars 2010 dans l'édition d'avril 2010 (volume 20 :1) du Journal of Alzheimer's Disease. Les travaux menés par le professeur Cuello ont été rendus possibles grâce au soutien financier des Instituts de recherche en santé du Canada et du Fonds de bourses de recherche postdoctorale Charles E Frosst/Merck ainsi qu'avec la collaboration de Leena Alhonen, de l'Université Kuopio, en Finlande, et de Fabio Canneva, d'Adriana Ducatenzeiler, de Wanda Leon et de Moshe Szyf du Département de pharmacologie et de thérapeutique de l'Université McGill.

Internet : www.medicine.mcgill.ca/Pharma



[ Back to EurekAlert! ] [ | E-mail Share Share ]