[ Back to EurekAlert! ]

PUBLIC RELEASE DATE:
13-Jul-2010

[ | E-mail ] Share Share

Contact: Eduardo Viadas
eviadas@cec.org
514-350-4331
Commission for Environmental Cooperation
@CECweb

La publication en ligne de données sur la pollution industrielle en Amérique du Nord révèle des écarts importants en matière de déclaration des polluants

Ce communiqué est disponible en anglais et espagnol.

Montréal, 13 juillet 2010 -La Commission de coopération environnementale (CCE) a publié aujourd'hui le site Web À l'heure des comptes en ligne, lequel offre les toutes dernières données nord-américaines intégrées ainsi qu'un tableau le plus exhaustif qui soit de la pollution industrielle sur tout le continent, et révèle notamment que, en 2006, les rejets et les transferts de polluants toxiques par les établissements industriels se sont chiffrés à 5,7 milliards de kilogrammes au Canada, au Mexique et aux États-Unis.

Malgré tout, le tableau à l'échelle nord-américaine est incomplet étant donné que certains secteurs et polluants sont exemptés de déclaration au niveau national, et que des déclarations incomplètes de la part de plusieurs établissements donnent lieu à d'importants écarts dans la manière d'illustrer la production et la gestion des polluants par l'industrie nord-américaine.

« La coopération régionale relative aux questions environnementales dépend de données comparables et complètes en provenance du Canada, du Mexique et des États-Unis, a déclaré le directeur exécutif de la CCE, Evan Lloyd. Cette information est essentielle pour que les gouvernements, l'industrie et les citoyens puissent réduire la pollution et veiller à la santé des collectivités et des écosystèmes. »

Le site À l'heure des comptes en ligne présente les tout derniers ensembles de données intégrées provenant des registres de rejets et de transferts de polluants (RRTP) en Amérique du Nord, et offre une base de données pluriannuelle et intégrée sur plus de 500 substances toxiques et près de 100 secteurs industriels importants qui déclarent leurs rejets et transferts dans le cadre des RRTP en vigueur au Canada, au Mexique et aux États-Unis. Ce site Web offre également de nouveaux outils pour analyser les données, y compris pour examiner celles sur les polluants qui franchissent les frontières nationales.

Le site de la CCE À l'heure des comptes en ligne est mis à jour annuellement et permet aux utilisateurs :

Diverses exigences de déclaration mettent en lumière d'importants écarts

Les principaux secteurs qui déclarent des rejets et des transferts en Amérique du Nord comprennent l'exploitation minière et les activités d'extraction pétrolière et gazière, les centrales électriques alimentées par des combustibles fossiles, la fabrication de produits chimiques et la production de métaux de première fusion. Les exigences de déclaration varient d'un pays à un autre relativement à certains secteurs et polluants, révélant ainsi d'importants écarts quant au suivi de la pollution industrielle exercé dans l'ensemble de l'Amérique du Nord, dont les suivants :

Les gouvernements accomplissent des progrès en vue de diminuer les écarts, notamment en abolissant les exemptions de secteur et en ajoutant des substances à déclarer en vertu de leur RRTP. Par exemple, dans le cadre de l'Inventaire national des rejets de polluants (INRP), le gouvernement canadien a aboli l'exemption de l'élimination des résidus et des déblais miniers, ce qui devrait augmenter le nombre de déclarations par les sociétés minières canadiennes l'an prochain. Compte tenu des données déclarées par les mines de métaux américaines en 2006, cette mesure s'avèrera très importante pour mieux connaître les rejets de polluants dans ce secteur et la gestion de ceux qui suscitent des préoccupations particulières. Par exemple, les mines de métaux des États de l'Alaska, du Nevada, de l'Utah et de l'Arizona ont déclaré des rejets sur le sol, généralement en tas ou dans des zones non recouvertes, de millions de kilogrammes de métaux lourds, y compris des composés de plomb et de mercure, qui sont des polluants toxiques, persistants et biocumulatifs.

La publication en ligne, aujourd'hui, des données de RRTP et d'outils analytiques sera complétée par d'autres analyses et informations dans le rapport À l'heure des comptes que la CCE publiera ultérieurement cette année. Celui-ci comportera une analyse spéciale sur les rejets dans l'eau de polluants industriels en Amérique du Nord, et dans le cadre de laquelle seront énumérées plus en détail leurs sources et leurs quantités ainsi que leurs répercussions éventuelles sur l'environnement. L'an dernier, ce rapport a examiné de façon approfondie les déclarations de polluants effectuées par le secteur pétrolier en Amérique du Nord.

###

À propos d'À l'heure des comptes en ligne

Chaque année, la CCE publie le rapport À l'heure des comptes, lequel compile les données des trois RRTP nord-américains, à savoir l'Inventaire national des rejets de polluants (INRP) du Canada, le Registro de Emisiones y Transferencia de Contaminantes (RETC, Registre de rejets et de transferts de polluants) du Mexique, et le Toxics Release Inventory (TRI, Inventaire des rejets toxiques) des États‑Unis. Quant au site Web À l'heure des comptes en ligne, il offre un outil de recherche complet dans sa base de données, des points saillants et des renseignements sur les données, ainsi que des liens avec les rapports précédents et de l'information connexe. Il est possible de consulter ce site à l'adresse <www.cec.org/takingstock>.



[ Back to EurekAlert! ] [ | E-mail Share Share ]

 


AAAS and EurekAlert! are not responsible for the accuracy of news releases posted to EurekAlert! by contributing institutions or for the use of any information through the EurekAlert! system.