Could not connect to DB: 1040: Too many connectionsCould not execute 'UPDATE pressrelease SET r_hits = r_hits+ 1, r_total_hits = r_total_hits+ 1, r_pub_hits = r_pub_hits+ 1, r_total_pub_hits = r_total_pub_hits+ 1 WHERE r_id = 2011' on database eurekalert:
2002: Can't connect to local MySQL server through socket '/tmp/mysql.sock' (2) [ Back to EurekAlert! ] Public release date: 20-Aug-2010
[ | E-mail Share Share ]

Contact: Sylvain-Jacques Desjardins
sylvain-jacques.desjardins@umontreal.ca
514-343-7593
University of Montreal

Délinquance sexuelle au féminin : un phénomène méconnu et sous-estimé

Une criminologue de l'Université de Montréal codérige un ouvrage sur la délinquance sexuelle féminine

Ce communiqué est disponible en anglais.

Montréal, le 20 août 2010 – La délinquance sexuelle féminine, phénomène souvent méconnu et sous-estimé, fait l'objet d'un ouvrage inédite codirigé par une professeure de l'Université de Montréal. Female Sexual Offenders: Theory, Assessment and Treatment (Wiley), est par ailleurs le premier ouvrage à dresser un bilan des agressions sexuelles commises par des femmes, à fournir des statistiques sur ce phénomène et à propose des traitements.

Ce livre est codirigé par Franca Cortoni, professeure de criminologie à l'Université de Montréal et psychologue médico-légale, spécialiste de la délinquance sexuelle, et Theresa A. Gannon, professeure de psychologie médico-légale à l'Université de Kent, également spécialiste de la délinquance sexuelle.

Un chapitre co-signé par la professeure Cortoni, en collaboration avec une doctorante de l'Université de Montréal, Myriam Rousseau, examine la fréquence et la nature des troubles mentaux chez les délinquantes sexuelles. « D'après les résultats des recherches internationales que nous avons examinés, les délinquantes sexuelles présentent plus souvent des problèmes de santé mentale que leurs homologues masculins », souligne la professeure Cortoni.

Un des douze chapitres de ce livre est consacré aux taux de récidive des délinquantes sexuelles, une réalité qui figure au cœur de la plupart des décisions de justice pénale. Un autre dresse le bilan des recherches émergentes consacrées aux examens polygraphiques et compare également les modes opératoires des délinquants, selon leur sexe. Enfin, un chapitre propose diverses solutions de traitement pour les délinquantes sexuelles, comme des thérapies indivuelles ou de groupe.

« Même si mes recherches montrent que 4 % à 5 % des agressions sexuelles sont commises par des femmes, la délinquance sexuelle féminine a longtemps été un phénomène sous-estimé et son émergence sur la scène publique est récent, explique Franca Cortoni. Cet ouvrage dresse un bilan actualisé des données sur la prévalence de la délinquance sexuelle féminine, ainsi que sur les études théoriques de ce phénomène, la recherche et les interventions dans ce domaine. Il constitue une référence pratique et accessible pour les professionnels, les étudiants et les chercheurs qui s'intéressent à cette question. »

###

Sur le Web:

Personne-ressource auprès des médias :
Sylvain-Jacques Desjardins
Attaché de presse international
Université de Montréal
Téléphone : 514 343-7593
Courriel : sylvain-jacques.desjardins@umontreal.ca
UdeM sur Twitter : http://twitter.com/udemnouvelles



[ Back to EurekAlert! ] [ | E-mail Share Share ]