[ Back to EurekAlert! ] Public release date: 22-Dec-2010
[ | E-mail Share Share ]

Contact: Sylvain-Jacques Desjardins
s-j.desjardins@concordia.ca
51-484-824-245-068
Concordia University

L’asthme d’effort favorise l’obésité…ou est-ce le contraire?

Une étude de Concordia examine la question dans un article du Physician and Sportsmedicine

Ce communiqué est disponible en anglais.

Montréal, le 22 décembre 2010 – Les personnes obèses signalent souvent que l'exercice déclenche des crises d'asthme chez elles. À preuve, des 673 participants à une étude dont les résultats figurent dans la revue The Physician and Sportsmedicine, 71 % ont déclaré souffrir d'asthme d'effort. Cette découverte est d'autant plus importante que, selon Statistique Canada, 2,3 millions de Canadiens seraient asthmatiques.

D'après Simon Bacon, auteur principal de l'étude, professeur adjoint au Département des sciences de l'exercice de l'Université Concordia et chercheur à l'Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal, plus de 90 % des asthmatiques sont aux prises avec l'asthme d'effort. « Les patients qui font de l'embonpoint ou qui sont obèses sont davantage touchés par l'asthme d'effort que les personnes qui affichent un poids santé. À notre connaissance, aucune étude n'a encore exploré cet aspect de la question. Par ailleurs, nous avons découvert qu'une hausse d'un point de l'indice de masse corporelle correspond à une augmentation de 9 % du risque d'asthme d'effort. »

Les participants à l'étude souffraient d'asthme léger, modéré ou aigu, de façon intermittente ou chronique. Ils ont dû indiquer leur poids et leur taille d'entrée de jeu, afin de permettre le calcul de leur indice de masse corporelle. Les patients ont ensuite été invités à préciser les facteurs – exercice, animaux, poussière, pollen, aspirine, stress, émotions, air froid – susceptibles de provoquer une crise d'asthme.

« L'asthme d'effort peut entraîner la sédentarité et la prise de poids, enclenchant dès lors une spirale descendante vers la détérioration de l'état de santé, précise le Pr Bacon. L'exercice et l'activité physique régulière constituent des éléments clés de la gestion de poids; le travail avec les asthmatiques exige donc des précautions. Il importe d'adresser ces derniers aux spécialistes appropriés, qui les aideront soit à maintenir leur poids, soit à maigrir de façon sécuritaire. »

###

Partenaires de recherche :

La présente étude a été financée par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada, les Instituts de recherche en santé du Canada et le Fonds de la recherche en santé du Québec.

À propos de l'étude :

Rédigé par Simon L. Bacon, Amanda Rizk et Alicia Wright de l'Université Concordia et de l'Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal ainsi que par Kim L. Lavoie et Ariane Jacob de l'Université du Québec à Montréal et de l'Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal, l'article « Effect of Body Mass Index on Self-Reported Exercise-Triggered Asthma » est paru dans la revue The Physician and Sportsmedicine.

Sur le Web :

Source :
Sylvain-Jacques Desjardins
Conseiller principal aux relations médias
Service des communications
Université Concordia
Téléphone : 514 848-2424, poste 5068
Courriel : s-j.desjardins@concordia.ca
Twitter : http://twitter.com/concordianews
Nouvelles de Concordia : http://now.concordia.ca



[ Back to EurekAlert! ] [ | E-mail Share Share ]