[ Back to EurekAlert! ] Public release date: 19-Feb-2012
[ | E-mail Share Share ]

Contact: Hassan Farhangi
hassan_farhangi@bcit.ca
778-928-2635
Natural Sciences and Engineering Research Council

Des réseaux électriques intelligents pour déjouer les criminels

Ce communiqué est disponible en anglais.

Vancouver (Colombie-Britannique), le mercredi 15 février 2012 — Votre téléphone intelligent utilise un réseau à large bande pour vous permettre de vous brancher sur le monde. Toutefois, lorsque vous le rechargez, vous vous servez d'un système électrique qui a été créé à l'époque du téléphone à cadran.

Ce système est dépassé et nous fait gaspiller une quantité énorme d'électricité, à l'heure même où les politiciens insistent sur la nécessité d'avoir une « sécurité énergétique ». En outre, il est de plus en plus difficile de produire de l'électricité pour répondre à la demande croissante, car les collectivités s'opposent à la construction de nouvelles centrales dans leur voisinage.

Hassan Farhangi dirige le projet de miniréseau intelligent au British Columbia Institute of Technology (BCIT). À l'occasion de l'assemblée annuelle de l'American Association for the Advancement of Science (AAAS) qui aura lieu cette semaine à Vancouver, il participera à une discussion sur la façon dont les réseaux intelligents peuvent contribuer à réduire le gaspillage, à prévenir le vol, à augmenter l'utilisation de l'énergie renouvelable et à réduire la facture d'électricité des consommateurs.

« Comme l'électricité que nous utilisons est produite loin de l'endroit où nous habitons, nous en perdons jusqu'à 10 p. 100 lors du transport. En ville, nous en perdons encore en raison du système de distribution qui est conçu pour répondre à la plus grande demande possible », explique M. Farhangi.

Ainsi, bien que la demande de pointe n'occupe que 20 p. 100 du temps, les systèmes de distribution rigides doivent être prêts à répondre à une demande de pointe en tout temps. C'est comme si vous laissiez tourner le moteur de votre voiture 24 heures sur 24 dans votre entrée, pour que votre véhicule soit prêt à partir lorsque vous en avez besoin.

« Il faut aussi mentionner le vol d'électricité. À titre d'exemple, BC Hydro estime qu'une diminution de 10 p. 100 des vols, dont la plupart sont commis par les cultivateurs de marijuana, permettrait d'épargner 86 millions de dollars », ajoute M. Farhangi.

###

La séance de l'AAAS intitulée Can a Smarter Grid Slow Down Climate Change While Accelerating Energy Independence? (Un réseau électrique intelligent peut il ralentir les changements climatiques tout en accélérant l'indépendance énergétique?) aura lieu le dimanche 19 février, de 8 h 30 à 11 h 30, dans la salle 118 de l'immeuble de l'Ouest du Vancouver Convention Centre. Des experts en électricité du BCIT, de Day4 Energy Inc., de BC Hydro, de la University of Toronto, de l'Université McGill et de la University of British Columbia participeront à la discussion.

M. Farhangi dirige aussi le Réseau stratégique du CRSNG sur les miniréseaux intelligents. Appuyé par le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) et des partenaires de l'industrie de l'énergie, ce réseau rassemble des chercheurs de l'ensemble du Canada qui travaillent dans le nouveau domaine des réseaux intelligents.

Renseignements :

Hassan Farhangi
British Columbia Institute of Technology
Tél. : 1-778-928-2635
Courriel : hassan_farhangi@bcit.ca

Arnet Sheppard
CRSNG
Tél. : 1-613-410 7592
Courriel : arnet.sheppard@nserc-crsng.gc.ca



[ Back to EurekAlert! ] [ | E-mail Share Share ]

 


AAAS and EurekAlert! are not responsible for the accuracy of news releases posted to EurekAlert! by contributing institutions or for the use of any information through the EurekAlert! system.