[ Back to EurekAlert! ] Public release date: 30-May-2012
[ | E-mail Share Share ]

Contact: Natasha Pinol
npinol@aaas.org
202-326-7088
American Association for the Advancement of Science

Une biopsie « liquide » permet de trouver les mutations du cancer

Une nouvelle technique de séquençage de gène pourrait être un moyen plus fiable et moins coûteux que la biopsie traditionnelle pour identifier les mutations du cancer indique une nouvelle étude. Cette technique, appelée « TAm- Seq » permet de repérer les mutations du cancer à partir des fragments d'ADN circulant dans le plasma sanguin en les amplifiant et en faisant la séquence en détail des gènes qui s'y trouvent pour y déceler des mutations difficiles à trouver. Tim Forshew et ses collègues ont analysé les échantillons tumoraux d'un groupe de patientes atteintes d'un cancer de l'ovaire avancé et trouvé que 67 pour cent des patientes hébergeaient des mutations dans le gène suppresseur de tumeur TP53. L'équipe a aussi découvert qu'environ 2 pour cent de l'ADN de ces patients contenait des mutations spécifiques du cancer, du moins à certains moments au cours de leur maladie. Ces résultats suggèrent que le TAm- Seq pourrait être un outil non invasif, une sorte de « biopsie liquide » capable d'aider les médecins à trouver les mutations inconnues dans une tumeur. Cette technique pourrait aussi être utilisée pour suivre l'émergence de nouvelles mutations du cancer.

###

Article : « Noninvasive Identification and Monitoring of Cancer Mutations by Targeted Deep Sequencing of Plasma DNA » par T. Forshew, M. Murtaza, C. Parkinson, D. Gale, D.W.Y. Tsui, S. Dawson, A.M. Piskorz, J. Hadfield, C. Caldas, J.D. Brenton, N. Rosenfeld du Cancer Research UK Cambridge Research Institute à Cambridge, Royaume-Uni ; M. Murtaza, C. Parkinson, S. Dawson, A.M. Piskorz, C. Caldas, J.D. Brenton, N. Rosenfeld de l'Université de Cambridge à Cambridge, Royaume-Uni ; C. Parkinson, S. Dawson, A.M. Piskorz, M. Jimenez-Linan, C. Caldas, J.D. Brenton et N. Rosenfeld de l'Addenbrooke's Hospital à Cambridge, Royaume-Uni ; C. Parkinson, S. Dawson, M. Jimenez-Linan, C. Caldas et J.D. Brenton du Cambridge University Hospital NHS Foundation Trust et du NIHR Cambridge Biomedical Research Centre à Cambridge, Royaume-Uni ; F. Kaper et A.P. May de Fluidigm Corporation à South San Francisco, CA ; D. Bentley de Illumina Cambridge à Cambridge, Royaume-Uni ; C. Caldas et J.D. Brenton du Cambridge Experimental Cancer Medicine Centre à Cambridge, Royaume-Uni ; F. Kaper de Illumina, Inc. à San Diego, CA.



[ Back to EurekAlert! ] [ | E-mail Share Share ]

 


AAAS and EurekAlert! are not responsible for the accuracy of news releases posted to EurekAlert! by contributing institutions or for the use of any information through the EurekAlert! system.