[ Back to EurekAlert! ] Public release date: 20-Jun-2012
[ | E-mail Share Share ]

Contact: Natasha Pinol
npinol@aaas.org
202-326-7088
American Association for the Advancement of Science

Une protéine permet de réparer les cellules lésées dans la dystrophie musculaire

Les patients atteints de myopathie de Duchenne (MD) pourraient tirer profit de l'augmentation d'une protéine naturelle capable de réparer leurs cellules indique une étude chez la souris.

La MD est une dégénérescence progressive du tissu musculaire qui affecte surtout les garçons. Elle est due à des mutations dans le gène de la protéine musculaire appelée dystrophine et c'est la plus répandue des dystrophies musculaires. Les patients ne survivent pas au-delà de l'adolescence et la maladie est sans remède.

Noah Weisleder et ses collègues montrent qu'en injectant de grandes quantités de la protéine recombinante MG53 chez des souris qui reproduisent la maladie ils peuvent faire diminuer les atteintes musculaires. Un peu à la manière d'une rustine sur un pneu, cette protéine se lie à la membrane cellulaire des muscles lésés et la colmate.

Un article Focus associé remarque que la MG53 s'ajoute à la liste croissante des thérapies récentes qui s'avèrent prometteuses dans le modèle de la MD chez la souris.

###

Article : « Recombinant MG53 Protein Modulates Therapeutic Cell Membrane Repair in Treatment of Muscular Dystrophy » par N. Weisleder, P. Lin, H. Zhu, M. Sterling, X. Zhao, M. Hwang, C. Cai et J. Ma de la Robert Wood Johnson Medical School à Piscataway, NJ ; N. Weisleder, N. Takizawa, T. Tan, C. Ferrante, P. Chen, R. Yan et J. Ma de TRIM-edicine, Inc. à North Brunswick, NJ ; X. Wang, C. Cao, Y. Zhang, H. Cheng et R. Xiao de l'Université de Peking à Beijing, Chine ; H. Takeshima de la Kyoto University Graduate School of Pharmaceutical Sciences à Kyoto, Japon.



[ Back to EurekAlert! ] [ | E-mail Share Share ]

 


AAAS and EurekAlert! are not responsible for the accuracy of news releases posted to EurekAlert! by contributing institutions or for the use of any information through the EurekAlert! system.