Public Release:  Le liquide céphalorachidien évacue le peptide bêta amyloïde du cerveau

American Association for the Advancement of Science

Des chercheurs ont découvert comment le cerveau éliminait ses déchets. Cette information ouvre la voie à de nouveaux traitements pour des maladies où intervient l'accumulation d'une protéine toxique dans le cerveau telle que celle du peptide amyloïde bêta dans la maladie d'Alzheimer.

Jeffrey Iliff et ses collègues ont utilisé une technique avancée d'imagerie appelée microscopie à deux photons pour visualiser en temps réel l'écoulement du liquide céphalorachidien dans le cerveau de la souris vivante. Ils ont découvert qu'au lieu d'avoir un système lymphatique comme les autres organes pour éliminer les déchets, le cerveau met à profit les vaisseaux sanguins, pour faire circuler le long d'eux du liquide dans toutes ses régions. En longeant les artères et les veines, il lave le tissu cérébral, éliminant les déchets coincés entre les cellules via des canaux à eau appelés aquaporines.

Les chercheurs ont aussi trouvé que l'espace entourant les vaisseaux sanguins était une voie pour évacuer du cerveau le peptide bêta amyloïde. Une défaillance de cette voie, soit comme conséquence normale du vieillissement soit à la suite d'une blessure, pourrait contribuer à l'agrégation du peptide bêta amyloïde et au développement de la maladie d'Alzheimer. Dans ce cas, trouver un moyen remettre le liquide en circulation dans le cerveau pourrait être une nouvelle approche pour prévenir l'accumulation du peptide bêta amyloïde ou éliminer celui qui s'est déjà déposé dans le cerveau.

Un article Focus associé commente ces résultats.

###

Article : « A Paravascular Pathway Facilitates CSF Flow Through the Brain Parenchyma and the Clearance of Interstitial Solutes, Including Amyloid β » par J.J. Iliff, M. Wang, Y. Liao, B.A. Plogg, W. Peng, G.E.Vates, R. Deane, S.A. Goldman et M. Nedergaard du Centre médical de l'Université de Rochester à Rochester, NY ; M. Wang du Tongji Medical College, Huazhong University of Science and Technology à Wuhan, Chine ; G.A. Gundersen et E.A. Nagelhus de l'Université d'Oslo à Oslo, Norvège ; H. Benveniste de l'Université de Stony Brook à Stony Brook, NY.

Disclaimer: AAAS and EurekAlert! are not responsible for the accuracy of news releases posted to EurekAlert! by contributing institutions or for the use of any information through the EurekAlert system.