[ Back to EurekAlert! ] Public release date: 10-Oct-2012
[ | E-mail Share Share ]

Contact: Natasha Pinol
npinol@aaas.org
202-326-7088
American Association for the Advancement of Science

Un vaccin dirigé contre le cancer du col de l'utérus prometteur

Un vaccin candidat contre le virus du papillome humain ou VPH a permis de combattre le cancer du col de l'utérus chez un petit groupe de femmes indique une nouvelle étude.

Contrairement aux autres vaccins, le VGX-3100 est un vaccin thérapeutique conçu pour lutter contre un cancer du col existant et les lésions pré-cancéreuses, la plupart des cancers du col de l'utérus étant causés par une infection de VPH. Le vaccin agit spécifiquement contre les cancers dus aux souches 16 et 18 du VPH.

Mark Bagarazzi et ses collègues montrent que des cellules immunitaires détruisant le cancer appelées lymphocytes T CD8+ sont induites après vaccination par le VGX-3100.

Dans un essai clinique, 18 femmes auparavant traitées pour une néoplasie du col de l'utérus, une forme précurseur du cancer, ont reçu le VGX-3100 par électroporation, c'est-à-dire une petite décharge électrique accompagnant l'injection. Les auteurs ont observé que l'administration du vaccin de cette manière induit une solide réponse immunitaire chez les personnes déjà infectées et que le vaccin est sûr, n'ayant que des effets secondaires mineurs aux doses testées.

Le vaccin agit d'une manière similaire à la thérapie génique, par l'insertion d'un morceau d'ADN codant pour une protéine spécifique dans les cellules du patient. Ceci fait qu'une autre protéine permet au système immunitaire d'attaquer les cellules infectées par le VPH.

Ces premiers résultats suggèrent que le VGX-3100 pourrait être capable de provoquer une régression du cancer chez les personnes infectées par le VPH.

###

Article : « Immunotherapy Against HPV16/18 Generates Potent TH1 and Cytotoxic Cellular Immune Responses » par M.L. Bagarazzi, J. Yan, M.P. Morrow, X. Shen, J.C. Lee, M. Giffear, A.S. Khan, K.E. Broderick, C. Knott, F. Lin, R. Draghia-Akli, C.J. White, J.J. Kim et N.Y. Sardesa de Inovio Pharmaceuticals Inc. à Blue Bell, PA ; R.L. Parker de Lyndhurst Clinical Research à Winston-Salem, NC ; P. Pankhong, J.D. Boyer et D.B. Weiner de l'Université de Pennsylvanie à Philadelphie, PA.



[ Back to EurekAlert! ] [ | E-mail Share Share ]

 


AAAS and EurekAlert! are not responsible for the accuracy of news releases posted to EurekAlert! by contributing institutions or for the use of any information through the EurekAlert! system.