Public Release:  Vers de meilleurs traitements des cancers de la peau

Une recente decouverte de l'IRIC pourrait aider a contrer la resistance du melanome face a la chimiotherapie

University of Montreal

Ce communiqué est disponible en anglais.

Montréal, 30 octobre 2012 - Une étude publiée hier dans la revue Oncogene par Philippe Roux, chercheur principal à l'Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC) de l'Université de Montréal, démontre qu'en bloquant l'action d'une certaine protéine dans notre peau, on pourrait améliorer le traitement des cancers de la peau. « Nos résultats démontrent certains des mécanismes qui sont responsables de la résistance du mélanome face aux traitements anti-cancéreux, » explique Philippe Roux, « Nous sommes donc enthousiastes car notre étude pourrait favoriser le développement de traitements qui ciblent directement la protéine RSK permettant ainsi de surmonter la résistance à la chimiothérapie.»

Bien que le mélanome compte pour seulement 4% de tous les cancers dermatologiques, il est responsable pour 80% des décès reliés aux cancers de la peau étant donné son agressivité et sa résistance à la chimiothérapie. Le taux de mélanome malin est en croissance rapide à travers le monde et il n'existe toujours pas de traitement efficace. Près de 160 000 nouveaux cas de la maladie sont diagnostiqués chaque année. Le mélanome prend naissance dans les mélanocytes, ces cellules qui produisent la pigmentation de la peau.

Philippe Roux et son équipe étudient la voie de signalisation Ras/MAPK qui est souvent dérégulée dans le mélanome ainsi que dans les cancers du poumon, du colon et du pancréas. Une voie de signalisation est une réaction chimique en chaîne qui influence le comportement des cellules de notre corps. Dans cette étude, Roux et son équipe ont trouvé que la protéine RSK qui se situe dans la voie Ras/MAPK contribue à la chimiorésistance en modifiant la réponse des cellules cancéreuses aux agents chimiothérapeutiques.

C'est la seconde publication dans la revue Oncogene pour Philippe Roux cette année. Dans une étude publiée en juillet, Roux et ses collaborateurs de l'IRIC, les chercheurs principaux Katherine Borden et Sylvain Meloche, ont démontré que la même protéine impliquée dans la résistance à la chimiothérapie contribue aussi au développement du mélanome. La protéine RSK pourrait donc s'avérer une cible thérapeutique prometteuse pour guérir la maladie.

###

L'étude a été rendue possible grâce aux financements reçus par la l'Institut de recherche de la Société canadienne du cancer et la Société de recherche sur le cancer.

Étude citée

RSK promotes G2 DNA damage checkpoint silencing and participates in melanoma chemoresistance H Ray-David, Y Romeo, G Lavoie, P Déléris, J Tcherkezian, J A Galan and P P Roux Oncogene advance online publication, October 29, 2012; doi:10.1038/onc.2012.472

À propos de Philippe Roux

Philippe Roux est chercheur principal à l'unité de recherche en Signalisation cellulaire et protéomique de l'Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC) et Professeur agrégé au Département de pathologie et biologie cellulaire de la Faculté de médecine de l'Université de Montréal. Il est titulaire de la Chaire de recherche du Canada en signalisation cellulaire et protéomique et il détient une Bourse Développement de la carrière du Human Frontier Science Program. Pour en connaître davantage sur Philippe Roux, visitez le www.rouxlab.org.

À propos de l'IRIC | Institut de recherche en immunologie et en cancérologie

Pôle de recherche et centre de formation ultramoderne situé au coeur de l'Université de Montréal, l'Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC) a été créé en 2003 pour élucider les mécanismes du cancer et accélérer la découverte de nouvelles thérapies plus efficaces contre ce fléau. L'IRIC fonctionne selon un modèle unique au Canada. Sa façon innovante d'envisager la recherche a déjà permis de réaliser des découvertes qui auront, au cours des prochaines années, un impact significatif dans la lutte contre le cancer. Pour en savoir plus, visitez le www.iric.ca.

Disclaimer: AAAS and EurekAlert! are not responsible for the accuracy of news releases posted to EurekAlert! by contributing institutions or for the use of any information through the EurekAlert system.