Public Release:  Une fenêtre abdominale chez l'animal pour voir le cancer s'étendre

American Association for the Advancement of Science

Une petite fenêtre de verre insérée chirurgicalement sur l'abdomen a permis de voir en temps réel le développement du cancer dans le foie, la rate, les reins et l'intestin grêle rapporte une étude chez la souris. Cette technique révèle que les cellules métastasiques du cancer sont plus dynamiques que ce que l'on croyait.

Laila Ritsma et ses collègues ont implanté une fenêtre dans la paroi abdominale de souris pour avoir une vue directe sur leurs organes internes. Les auteurs ont pu ensuite prendre des images de la propagation des tumeurs sous la forme de petites métastases pendant plusieurs heures, ce qui leur a permis de trouver que des cellules individuelles se déplaçaient au sein de ces métastases.

Le jour suivant, ils ont relevé une augmentation du nombre de cellules de chaque métastase. On supposait que le mouvement des cellules n'était important que pour les premières phases de la métastase, lorsque les cellules cancéreuses s'échappent du principal site tumoral et migrent vers d'autres régions du corps comme le foie.

Cette étude indique toutefois que le mouvement cellulaire pourrait amplifier la croissance et contribuer à la dissémination ultérieure des tumeurs. L'utilisation de cette fenêtre abdominale pourrait aussi servir à tester des thérapies visant à prévenir la formation de métastases, cette approche restant limitée à l'animal.

Un article Focus associé commente ces résultats.

###

Article : « Intravital Microscopy Through an Abdominal Imaging Window Reveals a Pre-Micrometastasis Stage During Liver Metastasis » par L. Ritsma, E. Beerling, C.J.M. Loomans, A. Zomer, N. Vrisekoop, D. Seinstra, L. van Gurp, R. Schäfer, A. de Graaff, E.J.P. de Koning et J. van Rheenen de l'Hubrecht Institute-Royal Netherlands Academy of Arts and Sciences (KNAW) à Utrecht, Pays-Bas ; L. Ritsma, E.J.A. Steller, E. Beerling, C.J.M. Loomans, A. Zomer, N. Vrisekoop, D. Seinstra, L. van Gurp, R. Schäfer, D.A. Raats, A. de Graaff, E.J.P. de Koning, I.H. Borel Rinkes, O. Kranenburg et J. van Rheenen de l'University Medical Center Utrecht à Utrecht, Pays-Bas ; C. Gerlach et T.N. Schumacher du The Netherlands Cancer Institute à Amsterdam, Pays-Bas ; E.J.P. de Koning du Leiden University Medical Center à Leyde, Pays-Bas.

Disclaimer: AAAS and EurekAlert! are not responsible for the accuracy of news releases posted to EurekAlert! by contributing institutions or for the use of any information through the EurekAlert system.