[ Back to EurekAlert! ]

PUBLIC RELEASE DATE:
28-Nov-2012

[ | E-mail ] Share Share

Contact: Natasha Pinol
npinol@aaas.org
202-326-7088
American Association for the Advancement of Science
@AAAS_News

Ralentir la dystrophie musculaire avec le médicament Cialis

Le tadalafil, médicament utilisé sous le nom de Cialis pour traiter la dysfonction érectile, peut corriger le flux sanguin anormal observé chez les patients atteints de la dystrophie musculaire de Becker (DMB). Ce résultat est une première étape vers la possibilité d'utiliser le tadalafil comme médicament pour ralentir la progression de la maladie.

Présente le plus souvent chez les garçons, la DMB est due à des mutations dans le gène de la dystrophine, une protéine musculaire en forme de bâtonnet. Aucun traitement n'existe à l'heure actuelle pour cette maladie. En étudiant un petit groupe d'hommes affectés de DMB, Elizabeth Martin et ses collègues ont trouvé que le flux sanguin au cours d'un exercice était défaillant chez la plupart des patients. Dans ce cas, le muscle ne peut pomper plus de sang en raison d'un manque en oxyde nitrique.

Cette déficience du flux sanguin peut contribuer à la fatigue et à la faiblesse musculaire. Un traitement avec une seule dose orale de tadalafil a restauré un flux sanguin normal chez huit des neuf patients traités.

Le médicament agit en inhibant une enzyme musculaire appelée phosphodiestérase 5 qui stimule la voie de signalisation par l'oxyde nitrique. Bien que le tadalafil ne puisse guérir de la dystrophie musculaire, il pourrait ralentir ou prévenir l'affaiblissement musculaire s'il était donné au début de la maladie. Cependant souligne les auteurs, il est important que les médecins ne prescrivent pas du tadalafil avant que de nouveaux travaux ne montrent un effet significatif de l'amélioration du flux sanguin sur les muscles dystrophiques.

###

Article : « Tadalafil Alleviates Muscle Ischemia in Patients with Becker Muscular Dystrophy » par E.A. Martin, E.I. Tsimerinov, B.L. Scott, A. E. Walker, S.V. Gurudevan, G.D. Thomas et R.G. Victor du Cedars-Sinai Medical Center à Los Angeles, CA ; R. Barresi du NSCT Diagnostic & Advisory Service for Rare Neuromuscular Diseases, Institute of Genetic Medicine à Newcastle upon Tyne, Royaume-Uni ; B.J. Byrne de l'Université de Floride à Gainesville, FL ; F. Anene et R.M. Elashoff de l'UCLA Graduate Division à Los Angeles, CA ; R.M. Elashoff de la School of Public Health, University of California, Los Angeles à Los Angeles, CA.



[ Back to EurekAlert! ] [ | E-mail Share Share ]

 


AAAS and EurekAlert! are not responsible for the accuracy of news releases posted to EurekAlert! by contributing institutions or for the use of any information through the EurekAlert! system.