[ Back to EurekAlert! ]

Public release date: 1-Mar-2013

[ | E-mail ] Share Share

Contact: Clea Desjardins
clea.desjardins@concordia.ca
514-848-2424
Concordia University
@Concordia

Réaménagement de l'échangeur Turcot

Des chercheurs de Concordia élaborent une nouvelle méthode d'évaluation des projets gouvernementaux

Ce communiqué est disponible en anglais.

Montréal, le 1er mars 2013 – Dans un contexte où les termes « reddition de comptes » et « transparence » reviennent sans cesse dans les discussions publiques sur la gouvernance, une équipe de chercheurs de l'Université Concordia a conçu une nouvelle méthode pour évaluer la conformité des projets de construction avec les objectifs et les valeurs des gouvernements fédéral et provinciaux et des administrations municipales en matière d'urbanisme.

Ce travail a été réalisé par un groupe d'étudiants des cycles supérieurs du Département de géographie, d'urbanisme et d'environnement de Concordia. Les résultats de leur étude sont à paraître dans un numéro prochain de la revue Environmental Impact Assessment Review. Pour faire une démonstration de sa nouvelle méthode, l'équipe de recherche a évalué des propositions pour le réaménagement de l'échangeur Turcot.

Undiné-Celeste Thompson, l'auteure principale de l'article explique que « les organismes gouvernementaux produisent souvent des déclarations au sujet de leurs plans, politiques et programmes de protection de l'environnement et de promotion du développement durable. Les chercheurs ont donc d'abord examiné les communications récentes de notre administration locale et de nos gouvernements provincial et fédéral afin de dresser une liste des objectifs environnementaux à prendre en compte dans le dossier du réaménagement de l'échangeur Turcot. »

Ensuite, ils ont comparé le projet de réaménagement présenté par le ministère des Transports du Québec avec deux propositions de rechange. Ils ont attribué aux propositions une note pour chaque objectif, de manière à déterminer l'option cadrant le mieux avec les buts déclarés du gouvernement. Ainsi, l'équipe est arrivée à une mesure claire et objective de la conformité des différents projets aux objectifs de durabilité à long terme.

D'après leur étude, la proposition de Transports Québec pour le réaménagement de l'échangeur Turcot émis on 2009 n'était guère compatible avec ce type d'objectifs à long terme. Par exemple, dans le Plan d'urbanisme de la Ville de Montréal adopté en 2004, il est énoncé que les nouveaux projets doivent viser à réduire la circulation automobile et à promouvoir le transport collectif afin d'améliorer la qualité de l'air. Or, le projet Turcot de Transports Québec permettrait à un plus grand nombre de voitures d'emprunter l'échangeur chaque jour et ne fournirait ni voie réservée aux autobus ni autres aménagements semblables pour le transport en commun. Autrement dit, il irait carrément à l'encontre des politiques gouvernementales existantes en empirant la qualité de l'air.

Les deux propositions de rechange dans le dossier Turcot comprennent des voies spéciales pour les véhicules à taux d'occupation élevé ainsi que des aménagements supplémentaires pour le métro, le train et l'autobus. Pourtant, après examen des trois propositions, les décideurs ont adopté le plan de construction de Transports Québec. C'est un choix lamentable, mais les auteurs de l'étude croient que leur méthode peut contribuer à prévenir de tels résultats.

Les auteurs espèrent que leur méthode pourrait devenir un outil de surveillance polyvalent qui permet l'analyse comparative de la conformité aux objectifs déclarés en fonction des résultats de l'évaluation environnementale de différents projets. Assez simple pour pouvoir être utilisé par les profanes, cet outil sera particulièrement utile aux groupes non gouvernementaux souhaitant motiver leur opposition à certains projets ou proposer des solutions de remplacement.

###

Étude citée : Thompson, U.-C., Marsan, J.-F., Fournier-Peyresblanques, B., Forgues, C., Ogaa, A., Jaeger, J.A.G. (2013, in press): Using Compliance Analysis for PPP to Bridge the Gap between SEA and EIA: Lessons from the Turcot Interchange Reconstruction in Montréal, Québec. – Environmental Impact Assessment Review. http://dx.doi.org/10.1016/j.eiar.2012.10.001

Liens connexes :

Environmental Impact Assessment Review
Concordia's Department of Geography, Planning and Environment
Professor Jochen A.G. Jaeger

Source :

Cléa Desjardins
Conseillère principal, relations avec les médias
Service de communications de l'Université Concordia
Université Concordia
Téléphone : 514 848-2424, ext. 5068
Courriel : clea.desjardins@concordia.ca
Web : concordia.ca/now/media-relations
Twitter : twitter.com/CleaDesjardins



[ Back to EurekAlert! ] [ | E-mail Share Share ]

 


AAAS and EurekAlert! are not responsible for the accuracy of news releases posted to EurekAlert! by contributing institutions or for the use of any information through the EurekAlert! system.