[ Back to EurekAlert! ]

PUBLIC RELEASE DATE:
18-Apr-2013

[ | E-mail ] Share Share

Contact: Clea Desjardins
clea.desjardins@concordia.ca
514-848-2424 x5068
Concordia University
@ConcordiaUnews

Similitudes transculturelles en début d'adolescence

Un chercheur de l'Université Concordia compare la construction de l'estime de soi chez les jeunes du Canada et de la Colombie

Ce communiqué est disponible en anglais.

Montréal, le 18 avril 2013 - L'opinion que l'on a de soi-même importe beaucoup, car elle conditionne l'épanouissement et l'intégration à la société. Ceci est d'autant plus vrai chez les adolescents, en pleine période de construction de leur identité. Une nouvelle étude de l'Université Concordia montre l'influence de la culture et du contexte sur la perception que les jeunes adolescents développent d'eux-mêmes.

Pour comparer les façons dont les adolescents jugent de leur valeur, William M. Bukowski, professeur de psychologie et directeur du Centre de recherche en développement humain à l'Université Concordia, a examiné les réponses de jeunes de Montréal et de Barranquilla, ville du nord de la Colombie, du côté de la mer des Antilles. L'étude révèle de nombreux dénominateurs communs et quelques divergences dans les facteurs que les enfants estiment primordiaux au moment de s'évaluer. Le Pr Bukowski est le deuxième auteur de l'étude, qui vient de paraître dans le Journal of Research on Adolescence.

L'idée de comparer les adolescents canadiens et colombiens visait un but précis : pallier les lacunes d'une pratique répandue qui consiste à n'étudier que les habitants de pays nantis et fortement industrialisés de l'Occident, pourtant minoritaires sur la planète. Les chercheurs ont donc compulsé les réponses de 864 jeunes adolescents (âgés de 9 à 11 ans), soit 317 de Montréal et 547 de Barranquilla. En gros, l'échantillon comprenait un nombre équivalent de garçons et de filles appartenant assez également à la classe moyenne supérieure et à la classe moyenne inférieure.

William M. Bukowski et ses coauteurs ont constaté avec étonnement qu'il n'y avait pas, globalement, de différences entre les participants des deux villes. En revanche, ils ont noté des divergences dans une même ville entre les enfants de la classe moyenne supérieure et ceux de la classe moyenne inférieure.

« Les enfants de la classe moyenne supérieure considéraient en général les compétences sociales comme le facteur le plus important dans leur autoévaluation, poursuit le Pr Bukowski. S'ils se sentaient populaires ou dignes de sympathie, ils étaient plus enclins à s'estimer favorablement. Tout en valorisant leurs capacités sportives et intellectuelles, ils comprenaient manifestement l'importance capitale des aptitudes sociales pour avoir du succès auprès des membres de leur classe. »

Par ailleurs, les enfants de la classe moyenne inférieure mettaient davantage l'accent sur les preuves de leurs compétences cognitives lorsqu'ils s'autoévaluaient pour établir leur valeur personnelle. S'ils se jugeaient intelligents et bons élèves, ils étaient plus susceptibles de s'estimer. Selon les chercheurs, cette tendance tient à l'importance accordée par les gens de cette classe sociale à l'éducation comme moyen de s'améliorer.

Autre résultat intéressant : les filles avaient tendance à se positionner plus haut sur l'échelle de l'estime personnelle, contrairement aux observations d'études antérieures. Le changement pourrait s'expliquer par l'amélioration du statut de la femme au cours des dernières années.

Cette étude est utile aux parents et aux éducateurs qui, grâce à elle, comprendront mieux comment les enfants construisent leur estime d'eux-mêmes. Les jeunes adolescents examinent certains aspects de leur vie, évaluent leur réussite et, de là, fondent leur estime de soi. Dans leur jugement, ils se fient aux messages de leur milieu pour cerner les domaines les plus pertinents de leur existence. Ainsi, les adultes peuvent les aider à mieux s'autoévaluer et à éviter les distorsions dévalorisantes, d'une part en leur rappelant les autres choses auxquelles ils excellent et, d'autre part, en les amenant à prendre conscience de leurs réalisations et de leurs talents.

###

Liens connexes :



[ Back to EurekAlert! ] [ | E-mail Share Share ]

 


AAAS and EurekAlert! are not responsible for the accuracy of news releases posted to EurekAlert! by contributing institutions or for the use of any information through the EurekAlert! system.