[ Back to EurekAlert! ]

Public release date: 19-Aug-2013

[ | E-mail ] Share Share

Contact: Julie Gazaille
j.cordeau-gazaille@umontreal.ca
514-343-6796
University of Montreal
@uMontreal_news

L'Atelier Nos Enfants améliore la santé mentale des enfants

Une etude confirme qu'etre parent, ca s'apprend

Ce communiqué est disponible en anglais.

Montréal, le 20 août 2013 - Alors que les tout petits et les plus grands feront leur rentrée scolaire dans quelques jours, une nouvelle étude de l'Université de Montréal pourrait donner envie à leurs parents de retourner sur les bancs d'école... du moins pour quelques soirées! Les résultats d'une étude en psychologie du développement publiée dans Journal of Child and Family Studies démontrent que L'Atelier Nos Enfants améliore la santé mentale des enfants.

«Saviez-vous que certaines façons de parler à son enfant sont plus efficaces? Certaines façons d'écouter font une réelle différence? » Ces questions sont lancées aux parents dans le cadre de l'Atelier pour parents - Nos Enfants. Cet atelier est cohérent avec les conclusions des recherches scientifiques récentes en psychologie du développement et a pour but d'aider les parents à savoir réagir devant les sentiments pénibles de leurs enfants, à cultiver un climat de respect dans leur foyer, à susciter chez leurs enfants le goût de coopérer, à exprimer fermement leur désaccord lorsque nécessaire et à favoriser le développement d'une image positive et réaliste chez leurs enfants.

Financés par le Fonds de recherche du Québec - Société et culture, les professeurs de psychologie Mireille Joussemet et Geneviève Mageau, de l'Université de Montréal, et Richard Koestner, de l'Université McGill, ont réalisé une étude pour évaluer l'efficacité de l'atelier, dont le nom original est «How to talk so kids will listen & listen so kids will talk». Cet atelier, gratuit, se donne à l'école que fréquente l'enfant à raison d'un soir par semaine pendant 7 semaines.

Un total de 30 habiletés parentales ont été enseignées par deux animateurs et six situations de la vie courante ont été abordées : quand l'enfant éprouve de la détresse, refuse de coopérer, se conduit mal, doit faire des choses par lui-même, fait quelque chose de bien et quand il est pris dans un rôle. Il est à noter que cet atelier ne porte pas sur l'expression de l'affection ou sur la quantité de temps de qualité à passer avec son enfant, mais sur comment communiquer de l'empathie, de la considération et un respect mutuel.

Les chercheurs ont donc rencontré et questionné 82 parents participants et leurs enfants (44) âgés de 8 à 12 ans. Les résultats de cette étude ont démontré qu'il y a eu des améliorations significatives au niveau du style parental et de l'ajustement psychologique des enfants. Les trois aspects importants de la « parentalité » ont marqué des hausses, soit l'encadrement, la chaleur et le respect de l'autodétermination. Les enfants ont aussi rapporté un plus haut niveau de bien-être.

«Cela suggère que de s'améliorer dans son rôle de parent, ça s'enseigne et ça s'apprend, souligne Geneviève Mageau, co-auteure de l'étude. À la suite de l'atelier, nous avons constaté que des habiletés se sont développées, comme l'empathie. Parmi les résultats positifs, nous avons aussi noté une diminution des comportements parentaux qui engendrent de la honte chez les enfants. »

« Même si l'un des buts est d'améliorer la relation parent-enfant, les enfants ne voient pas nécessairement de différence au niveau de leur relation avec leurs parents immédiatement après la fin de l'atelier, observe Mireille Joussemet, auteure principale de l'étude. Par contre, les enfants se sentent mieux dans leur peau et ont moins de problèmes émotifs et comportementaux. Ces résultats sont encourageants et démontrent que l'éducation à la «parentalité» est efficace. »

« La limite la plus importante de cette étude est l'absence de groupe témoin, note Geneviève Mageau. Nous n'avons donc pas pu tenir compte de l'influence d'autres variables, comme le passage du temps, sur l'amélioration des relations parent-enfant. C'est pourquoi nous allons réaliser une étude à plus grande échelle avec des groupes témoins afin de vérifier si les effets bénéfiques sur la santé mentale des enfants proviennent bel et bien de l'atelier. Les directeurs d'école et les parents intéressés sont invités à communiquer avec les chercheurs à : info@nos-enfants.org ."

###

L'étude Promoting Optimal Parenting and Children's Mental Health : A Preliminary Evaluation of the How-to Parenting Program, de Mireille Joussemet, Geneviève Mageau et Richard Koestner a été pré-publiée en ligne sur le site Web du Journal of Child and Family Studies et sera publiée en version papier dans le prochain numéro. Les chercheurs ont aussi obtenu une subvention des Instituts de recherche en santé du Canada en juin dernier afin de poursuivre leurs travaux.



[ Back to EurekAlert! ] [ | E-mail Share Share ]

 


AAAS and EurekAlert! are not responsible for the accuracy of news releases posted to EurekAlert! by contributing institutions or for the use of any information through the EurekAlert! system.