[ Back to EurekAlert! ]

Public release date: 20-Sep-2013

[ | E-mail ] Share Share

Contact: Stephanie Thibault
stephanie.thibault@adm.inrs.ca
450-687-5010 x8865
INRS

Prévenir et mieux traiter la maladie d'Alzheimer

Ce communiqué est disponible en anglais.

Le directeur général de l'INRS, monsieur Daniel Coderre, et le directeur du Centre INRS–Institut Armand-Frappier, monsieur Charles M. Dozois, ont inauguré aujourd'hui la Chaire de recherche Louise et André Charron sur la maladie d'Alzheimer. Financée grâce à un don majeur de la famille Louise et André Charron à la Fondation universitaire Armand-Frappier de l'INRS, cette chaire axera son programme de recherche sur la prévention, la détection précoce et l'amélioration du traitement de cette maladie dont la prévalence augmente rapidement en Amérique du Nord comme partout dans le monde. Le professeur Charles Ramassamy du Centre INRS–Institut Armand-Frappier est titulaire de cette nouvelle chaire.

La maladie d'Alzheimer (MA) affecte plus de 35 millions de personnes dans le monde, dont plus de 450 000 seulement au Canada. Selon les données actuelles, si aucune action n'est posée pour la prévenir, la prévalence mondiale de la MA sera de 65 millions en 2030, puis de 115 millions en 2050. Au moment de l'apparition des symptômes de la maladie d'Alzheimer, 80 % des neurones impliqués dans les processus cognitifs sont dégénérés. Quand tombe le diagnostic, les dommages sont considérables et les traitements visent davantage à atténuer les symptômes qu'à enrayer la maladie.

« Face au nombre alarmant de familles touchées par la maladie d'Alzheimer, il est urgent de s'attaquer à la racine de ce mal. La recherche fondamentale représente, selon nous, la meilleure voie pour traquer cette maladie », souligne un membre de la famille donatrice, monsieur André B. Charron.

Vers une meilleure prise en charge des patients

Pour le professeur Ramassamy, le développement de moyens de détection précoce de la MA est le point de départ d'une meilleure prise en charge des patients afin de leur donner une meilleure qualité de vie. « Nous cherchons des biomarqueurs en mesure d'indiquer que le patient a entamé le processus neurodégénératif, mais qui permettront également d'en savoir plus sur le stade de la maladie. À partir de là, les équipes cliniques pourront agir pour ralentir la progression ou pour traiter la maladie, en espérant que les patients conservent leur autonomie le plus longtemps possible. »

D'autre part, les traitements pharmacologiques disponibles pour les patients atteints de la MA ont souvent un impact négatif sur leur qualité de vie en raison d'effets secondaires importants pouvant entraîner l'interruption des traitements. Aussi, le programme de recherche de la Chaire s'attaquera à ce problème en identifiant des molécules thérapeutiques moins toxiques – principalement des polyphénols dérivés de plantes et d'aliments –, et en utilisant des nanoparticules pour les transporter plus efficacement au cerveau. Cette stratégie permettra de réduire les doses de médicament nécessaires au traitement.

« Sous la direction du professeur Charles Ramassamy, cette nouvelle chaire de recherche permettra non seulement de développer des stratégies novatrices pour prévenir et lutter contre la maladie d'Alzheimer, mais est également porteuse d'espoir pour les personnes qui en sont ou en seront atteintes de même que pour leurs familles. En plus de reconnaître l'expertise de nos chercheurs, l'important don de la famille Louise et André Charron contribuera à l'avancement de connaissances essentielles pour améliorer la santé et le bien-être de la population », se réjouit le directeur général de l'INRS, monsieur Daniel Coderre.

Mois et Journée de la maladie d'Alzheimer

Septembre est le Mois mondial de la maladie d'Alzheimer qui se déroule cette année sous le thème : « La maladie d'Alzheimer ou le parcours de soins». Le 21 septembre marque la Journée mondiale de la maladie d'Alzheimer, qui se veut une journée de mobilisation internationale pour améliorer les conditions de vie des personnes malades et des aidants, et soutenir les associations Alzheimer du monde entier.

###



[ Back to EurekAlert! ] [ | E-mail Share Share ]

 


AAAS and EurekAlert! are not responsible for the accuracy of news releases posted to EurekAlert! by contributing institutions or for the use of any information through the EurekAlert! system.