Public Release:  Variation régionale des valeurs sociales au Canada

Une enquete dirigee par l'Universite Concordia s'interesse a la citoyennete responsable

Concordia University

Ce communiqué est disponible en anglais.

Montréal, le 19 novembre 2013 - « Et ta valeur, de foi trempée, protégera nos foyers et nos droits », dit notre hymne national. Mais quelle est la force réelle de cette foi? De quel degré de liberté jouissent véritablement les Canadiens? Eh bien, la réponse dépend de l'endroit où ils vivent. En effet, selon une enquête nationale conduite par des chercheurs de l'Université Concordia, l'importance accordée au soutien des personnes dans le besoin et à l'autogouvernance des Autochtones varie d'une région à l'autre du pays.

Une équipe de Concordia a récemment mené un sondage national* en partenariat avec la Fondation Trudeau et l'Environics Institute for Survey Research. L'enquête portait sur deux grandes questions :

  1. Quelle part de responsabilité la société doit-elle assumer à l'égard du bien-être social et économique des personnes dans le besoin?

  2. Quelle part de responsabilité la société doit-elle assumer à l'égard de la réalisation des aspirations des peuples autochtones?

1. Aide aux personnes dans le besoin

  • Une nette majorité de Canadiens (65 %) tient à assurer l'universalité des programmes de soutien social et économique du pays. Toutefois, la population est prompte à exprimer son opinion au sujet de l'attribution prioritaire de l'assistance gouvernementale à certains groupes.
  • Sept Canadiens sur 10 estiment que l'aide devrait être accordée prioritairement aux familles qui ont des enfants et vivent sous le seuil de la pauvreté, plutôt qu'aux jeunes adultes ayant de la difficulté à trouver un premier emploi, ou aux personnes dont la recherche d'un emploi est infructueuse depuis plus d'un an.
  • Les points de vue sont partagés au sujet du revenu annuel garanti comme moyen de réduire la pauvreté. Les partisans de cette mesure sont légèrement plus nombreux, représentant 46 % de la population, par rapport à 42 % pour les opposants.
  • Le revenu annuel garanti reçoit l'approbation d'une majorité de Québécois ainsi que de la majeure partie des Canadiens de faible niveau d'instruction et de revenu. En revanche, la plus vive opposition à cette mesure est manifestée par les Albertains et les Canadiens à revenu élevé.

2. Autogouvernance autochtone

  • Près de 6 Canadiens sur 10 (58 %) jugent que les peuples autochtones devraient avoir droit à une certaine forme d'autogouvernance, opinion qui s'est renforcée graduellement au cours des 20 dernières années. Il s'agit en outre d'une opinion majoritaire dans tout le pays, sauf en Saskatchewan et en Alberta, où l'appui à l'égard de cette mesure a fortement décliné depuis 1997.
  • Selon la plupart des Canadiens, les peuples autochtones devraient jouir de pouvoirs comparables à ceux d'une municipalité (et donc continuer d'être assujettis aux lois provinciales et fédérales).
  • Dans une proportion de deux contre un (58 % contre 29 %), les Canadiens affirment que le gouvernement a le devoir moral d'honorer les traités existants avec les Premières Nations, quel qu'en soit le coût. Il s'agit d'un point de vue majoritaire dans tout le pays sauf les Prairies, où les opinions sont partagées.

À propos de l'enquête : Les résultats proviennent d'un sondage téléphonique mené auprès d'un échantillon représentatif de 1 501 Canadiens entre le 17 septembre et le 13 octobre 2013. L'échantillon a été stratifié par province et en fonction de la taille des collectivités afin d'assurer une représentation adéquate de l'ensemble des provinces et des territoires. La marge d'erreur est de ±2,5 %, 19 fois sur 20. Les résultats de cette enquête seront présentés et analysés dans le cadre du 10e colloque annuel de la Fondation Trudeau, qui aura lieu à Montréal du 21 au 23 novembre 2013.

###

Disclaimer: AAAS and EurekAlert! are not responsible for the accuracy of news releases posted to EurekAlert! by contributing institutions or for the use of any information through the EurekAlert system.