[ Back to EurekAlert! ]

Public release date: 14-Jan-2014

[ | E-mail ] Share Share

Contact: William Raillant-Clark
w.raillant-clark@umontreal.ca
514-343-7593
University of Montreal
@uMontreal_news

Danse et réalité virtuelle : une piste prometteuse pour traiter l'incontinence urinaire des femmes âgées

Ce communiqué est disponible en anglais.

Montréal, 14 janvier 2014 - Rarement associe-t-on les idées de réalité virtuelle, de danse et de plaisir à l'incontinence urinaire chez la femme âgée. Il s'agit pourtant des bases d'une étude prometteuse de Dre Chantal Dumoulin, Ph.D., titulaire de la chaire de recherche du Canada en santé urogynécologique et vieillissement, chercheuse à l'Institut universitaire de gériatrie de Montréal et professeure agrégée au programme de physiothérapie de l'École de réadaptation de l'Université de Montréal, et de son étudiante à la maîtrise, Mme Valérie Elliott. Dr Eling D. de Bruin, Ph.D., du départment des sciences et technologies de la santé de l'Institut suisse de la technologie de Zurich, a apporté à cette étude son expertise en réhabilitation gériatrique à l'aide de la réalité virtuelle sur jeu vidéo. Les résultats de cette étude de faisabilité ont été publiés dans la revue Neurourology and Urodynamics.

Les chercheuses ont ajouté une série d'exercices de danse sur une console de jeu à un programme de physiothérapie des muscles du plancher pelvien. Résultats chez 24 participantes? Une plus grande diminution des fuites urinaires quotidiennes que pour le programme habituel (amélioration de l'efficacité) ainsi qu'aucun abandon en cours de programme et un taux de participation hebdomadaire plus élevé (augmentation de l'adhésion).

La recette du succès, selon elles? Le plaisir! « L'adhésion au programme est un facteur clé de réussite du programme : plus on pratique, plus on renforce nos muscles du plancher pelvien. Notre défi était de motiver les femmes à se présenter chaque semaine. Nous avons rapidement compris que la danse constituait pour les femmes un moment de plaisir qu'elles ne voulaient pas manquer! L'aspect de socialisation n'est pas à négliger non plus : elles riaient beaucoup ensemble à ce moment-là! », se réjouit Chantal Dumoulin.

De plus, la période de danse apporte une application concrète à des exercices traditionnellement statiques. « La danse donne confiance aux femmes, car elles doivent bouger les jambes rapidement pour suivre les chorégraphies demandés par le jeu vidéo. Elles savent maintenant qu'elles pourront contracter leurs muscles du plancher pelvien tout en effectuant leurs activités de la vie quotidienne et éviter ainsi d'avoir des fuites d'urine. Les exercices sont donc plus fonctionnels », explique Chantal Dumoulin.

Si plusieurs projets de recherche profitent déjà de différents aspects de la réalité virtuelle, il s'agissait de la première utilisation pour traiter l'incontinence urinaire. Cette étude de faisabilité réussie ouvre la porte à une étude plus vaste, soit un essai clinique randomisée à ce sujet.

###

Le Laboratoire Incontinence & Vieillissement et Chantal Dumoulin en bref

La Dre Chantal Dumoulin, Ph.D., est titulaire de la seule chaire de recherche en santé uro-gynécologique et vieillissement, une chaire de recherche du Canada. Elle est aussi chercheuse et directrice du Laboratoire Incontinence & Vieillissement au Centre de recherche de l'IUGM et professeure agrégée au programme de physiothérapie de l'École de réadaptation de l'Université de Montréal. Ses travaux de recherche se concentrent autour du thème de l'incontinence urinaire chez les aînées afin de mieux comprendre la problématique, de la prévenir et d'identifier des moyens pour y remédier.



[ Back to EurekAlert! ] [ | E-mail Share Share ]

 


AAAS and EurekAlert! are not responsible for the accuracy of news releases posted to EurekAlert! by contributing institutions or for the use of any information through the EurekAlert! system.