[ Back to EurekAlert! ]

Public release date: 21-Jan-2014

[ | E-mail ] Share Share

Contact: Clea Desjardins
clea.desjardins@concordia.ca
514-848-2424
Concordia University

L'ocytocine peut causer une hypersensibilité chez les personnes en santé

Cette hormone humaine affaiblit l'acuite de perception des emotions, montre une etude

Ce communiqué est disponible en anglais.

Hormone de l'amour, hormone de la monogamie, hormone du câlin : l'ocytocine se voit donner plusieurs surnoms. C'est que, d'après des travaux récents, cette substance produite naturellement par l'organisme aide les personnes atteintes d'autisme et de schizophrénie à vaincre leurs handicaps sociaux.

Par conséquent, certains psychologues n'hésitent pas à prescrire de l'ocytocine à des sujets n'ayant reçu aucun diagnostic de maladie, pour des troubles d'adaptation sociale bénins. Or, cette utilisation non indiquée n'est pas une très bonne idée, avancent des collaborateurs du Centre de recherche en développement humain de l'Université Concordia. En effet, selon l'étude qu'ils ont menée pour le compte de l'American Psychological Association, la prise d'une trop grande quantité d'ocytocine peut causer, chez les membres d'un groupe de référence, un excès de sensibilité aux émotions des autres.

Dans le cadre du projet, le doctorant Christopher Cardoso et le professeur de psychologie Mark Ellenbogen ont recruté 82 jeunes adultes en santé ne présentant aucun signe de schizophrénie, d'autisme ou de maladies connexes. La moitié des participants ont reçu des doses mesurées d'ocytocine, tandis que les autres ont pris un placebo.

Les sujets ont ensuite été soumis à une épreuve d'acuité de perception des émotions. Dans ce test, ils devaient comparer des expressions faciales correspondant à diverses nuances émotionnelles. Conformément à l'hypothèse des chercheurs, les participants traités par l'ocytocine percevaient dans les visages une plus forte intensité émotionnelle que ne le faisaient ceux qui avaient reçu un placebo.

« Chez certaines personnes, des situations types comme les repas mondains ou les entrevues d'emploi peuvent susciter une vive angoisse, affirme Christopher Cardoso, auteur principal de l'étude. Nombre de psychologues ont d'abord cru que l'ocytocine pourrait offrir un remède simple contre ce genre de malaise. Or, d'après nos observations, cette hormone accentue la capacité innée de raisonnement social. Elle entraîne donc une hypersensibilité émotionnelle qui peut se révéler néfaste chez les personnes sans handicap social grave. »

« Si vous prenez une grimace esquissée par votre patronne potentielle parce qu'elle n'est pas à l'aise sur son fauteuil pour une réaction négative à vos propos, ou si vous prenez les sourires d'un convive à une fête pour des avances, vous risquez d'avoir une réaction exagérée, ce qui peut constituer un véritable problème. D'où notre mise en garde contre la prescription d'ocytocine à des gens qui n'en ont pas vraiment besoin. »

Au final, si l'ocytocine est très susceptible d'aider les personnes ayant reçu un diagnostic de maladie mentale à surmonter leur angoisse sociale, il ne s'agit toutefois nullement d'un médicament contre l'anxiété de tous les jours.

###

Vidéo: Christopher Cardoso explique les liens entre l'ocytocine et l'hypersensibilité (en anglais seulement)



[ Back to EurekAlert! ] [ | E-mail Share Share ]

 


AAAS and EurekAlert! are not responsible for the accuracy of news releases posted to EurekAlert! by contributing institutions or for the use of any information through the EurekAlert! system.