[ Back to EurekAlert! ]

Public release date: 23-Apr-2014

[ | E-mail ] Share Share

Contact: Megan Ainscow
mainscow@cec.org
514-350-4331
Commission for Environmental Cooperation
@CECweb

La CCE fait connaître les priorités en matière de conservation de la région de Big Bend-Río Bravo

Ce communiqué est disponible en anglais et espagnol.

Montréal, le 23 avril 2014—La CCE publie aujourd'hui un rapport intitulé Conservation Assessment for the Big Bend-Río Bravo Region: A Binational Collaborative Approach to Conservation (seul le résumé intitulé « Évaluation binationale de la conservation dans la région de Big Bend—Río Bravo » est disponible en français) qui définit 29 aires de conservation prioritaires situées dans une région qui chevauche la frontière entre le Mexique et les États-Unis et qui comprend 11 aires protégées dans les États du Texas, de Coahuila et de Chihuahua. Se caractérisant par des habitats arides et semi-arides uniques présentant une grande diversité, cette région abrite des espèces animales et végétales rares et en voie de disparition, en plus de constituer une halte essentielle pour les nombreuses espèces d'oiseaux et d'animaux migrateurs qui sillonnent le continent.

Dans le cadre des célébrations de son vingtième anniversaire, la CCE tient à souligner l'accroissement de la résilience de cette région de l'Amérique du Nord qui résultera de la mise en œuvre des recommandations formulées dans le rapport d'évaluation binationale. Les priorités en matière de conservation de la région de Big Bend-Río Bravo ont été définies dans le cadre d'une démarche de coopération multipartite qui a fait appel à des scientifiques, à des spécialistes des gouvernements, à des propriétaires fonciers et à des collectivités et qui symbolisait les vingt années que la CCE a consacrées jusqu'ici aux activités de collaboration portant sur un vaste éventail d'enjeux relatifs aux politiques environnementales.

S'appuyant sur l'apport des gens qui vivent et travaillent dans la région du Rio Grande, ainsi que sur les conseils de spécialistes de l'extérieur, le rapport d'évaluation relève les menaces qui pèsent sur les habitats herbagers, montagneux, aquatiques et riverains de ce vaste paysage transfrontalier, y compris le Rio Grande lui-même, en plus d'établir des cibles de conservation connexes. La CCE se fonde donc sur les recommandations et les priorités définies dans le rapport d'évaluation pour soutenir les mesures de restauration et de surveillance d'affluents particuliers, de même qu'un programme de surveillance du paysage qui s'étend à l'ensemble de la région.

Recommandations du rapport d'évaluation :

Objectifs ultimes du rapport d'évaluation :

Fait en bref :

###



[ Back to EurekAlert! ] [ | E-mail Share Share ]

 


AAAS and EurekAlert! are not responsible for the accuracy of news releases posted to EurekAlert! by contributing institutions or for the use of any information through the EurekAlert! system.