Skip to main content
Instaur un embargo sur pour le relchement : 19-Feb-2007 08:00 Etats-Unis d'est Chronomtrent

S'adapter aux changements

Ce relchement est aussi disponible dans l'anglais.

Depuis des milliers d'annes, les Inuits travaillent et vivent dans l'Arctique. Cependant, le changement climatique les force maintenant changer leur mode de vie traditionnel.

M. Barry Smit, titulaire d'une subvention du CRSNG, affirme que les Inuits n'ont pas toujours les outils dont ils ont besoin pour prendre des dcisions judicieuses qui tiennent compte de leur mode de vie. Il dirigera une discussion afin d'explorer cette question - qui s'insre dans une problmatique plus tendue qui consiste chercher combler les lacunes en matire de connaissances dans l'ensemble des disciplines - la confrence annuelle de l'American Association for the Advancement of Science (AAAS). Cette confrence aura lieu San Francisco, du 15 au 19 fvrier 2007.

"Nous disposons d'un grand nombre de modles de changement climatique pour l'Arctique, mais il arrive souvent que les mesures de ces modles ne portent pas sur les mmes facteurs utiliss par les Inuits pour prendre les meilleures dcisions relatives l'usage de leurs ressources," affirme M. Smit, chercheur l'University of Guelph et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en changement de l'environnement, dont les travaux de recherche intgrative sont galement appuys par le Conseil de recherches en sciences humaines.

M. Smit et ses collgues se rendent priodiquement dans les collectivits inuites ctires, telles qu'Arctic Bay situe au nord de l'le de Baffin, pour tudier comment les Inuits s'adaptent au changement climatique. M. Smit s'intresse particulirement au fait que le transfert de connaissances des ans aux jeunes ne se produit plus aussi souvent et que les connaissances transmises ne sont plus aussi pertinentes.

"Les jeunes passent beaucoup plus de temps l'cole. C'est du temps qu'ils passent pas avec leurs ans pour apprendre chasser et pcher, prcise M. Smit. Or, mme s'ils faisaient cet apprentissage dans la nature, les leons que doivent leur enseigner leurs ans ne sont plus pertinentes. Il y a une gnration, les Inuits utilisaient des chiens pour se dplacer sur les glaces de mer. Ils utilisent maintenant des motoneiges, plus rapides et plus pratiques, mais qui ne sont pas en mesure de dceler l'amincissement de la glace comme les chiens le font. tant donn que l'tat de la glace devient de plus en plus imprvisible en raison du changement climatique, cette imprvisibilit est en voie de devenir un problme important. La dgradation du perglisol a une incidence sur les dplacements sur la terre ferme et la stabilit de certaines structures."

Combler l'cart entre les connaissances scientifiques et les connaissances traditionnelles constitue un incitatif dont M. Smit se sert dans ses travaux mens dans le cadre du rseau de centres d'excellence ArcticNet pour tudier les rpercussions du changement climatique dans le Nord.

" ce sujet, voici deux exemples. Pour les Inuits, la force et la direction du vent sont des facteurs importants pour dterminer s'ils peuvent se dplacer en toute scurit. Ils tiennent galement compte des changements des formes de dbcle, quelle distance du rivage la glace fond et quel rythme elle se dsagrge. Contrairement aux Inuits, nous, les scientifiques, disposons de plus de donnes prcises sur la temprature que de donnes sur le lien entre le comportement de la glace, le dplacement et le mode de vie des Inuits."

M. Smit espre que l'tude de cas mene Arctic Bay montrera aux autres scientifiques l'importance d'tablir des liens entre les disciplines. Ainsi, les travaux des chercheurs bnficieront au plus grand nombre possible de personnes, tant aux scientifiques qu' ceux qui sont touchs par les rsultats de la recherche.

###

Barry Smit
Dpartement de gographie
University of Guelph
Tl. : 519-824-4120, poste 53279
Courriel : bsmit@uoguelph.ca