Skip to main content
PUBLIC RELEASE DATE: 22 decembre 2005

Les avancées de l'année selon Science : voir l'évolution en action

La revue Science honore les dix premières avancées scientifiques de 2005

La thorie de lvolution a t celle de la biologie depuis que Darwin lui a donn ses bases scientifiques en 1859. Mais le savant naurait jamais imagin que des chercheurs pourraient encore dcouvrir en 2005 de nouveaux dtails de lapplication de sa thorie : comment lvolution intervient dans le cas des gnes de la grippe, du gnome du chimpanz ou de lpinoche cuirasse ? Les tudes qui ont rvl laction de lvolution remportent la palme des avances de lanne selon la revue Science et son diteur, la socit scientifique but non lucratif AAAS.

En 2005, les scientifiques ont engrang de nouvelles donnes clairant comment agit lvolution au niveau gntique et dans lapparition de nouvelles espces. Certaines de ces informations contribueront peut-tre nous faire mener des vies plus saines dans le futur. Chose ironique, ces dcouvertes souvent fascinantes se sont produites au moment o les partisans du dessein intelligent et autres opposants la thorie de lvolution cherchaient remettre en cause ce concept fondamental.

Cette tape importante concernant les mcanismes de lvolution, plus neuf autres avances scientifiques choisies en raison de leur profonde implication pour la socit et le progrs scientifique, font partie de la liste tablie par Science dans son numro du 23 dcembre 2005.

Beaucoup davances cette anne ont t dues des tudes sur lvolution au niveau gntique. En octobre, une quipe internationale de chercheurs a dvoil la carte du gnome du chimpanz. Un autre effort international a port sur la plus importante carte ce jour des variations ponctuelles prsentes dans la squence du gnome humain, avec lespoir den savoir plus sur lhistoire volutive de lespce humaine. Ces deux travaux qui apportent aux chercheurs de nouvelles donnes pour ltude daffections allant du sida aux maladies cardiovasculaires pourraient aussi poser les fondations dune future mdecine gntique personnalise.

Le squenage cette anne du virus de la grippe responsable de la grande pandmie de 1918 pourrait avoir un impact plus immdiat sur la mdecine. La fascinante histoire des gnes de ce virus mortel prservs dans le perglisol et progressivement reconstruits laisse froid dans le dos : il semble avoir eu une origine purement aviaire. La comprhension de son volution il y a un sicle nous aidera peut-tre prdire et affronter la menace actuelle pose par la grippe aviaire.

Dautres tudes ont montr que de petits changements dans lADN pouvaient dclencher des cas dvolution spectaculaire. Les chercheurs ont trouv quune seule modification gntique suffisait engendrer plusieurs espces comme dans le cas de lpinoche cuirasse de lAlaska qui a perdu son armure et volu partir dune espce ocanique en des formes lacustres.

Au-del du gnome, les chercheurs ont observ laction de lvolution chez divers animaux, des chenilles aux criquets, et trouv que des diffrences de comportement portant par exemple sur la manire de salimenter ou de se reproduire pourraient suffire produire plusieurs espces partir dune seule. Ces observations ainsi que dautres expriences minutieuses ont montr que les tudes sur lvolution taient aussi pertinentes en 2005 quelles ltaient en 1859.

Science salue aussi neuf autres accomplissements scientifiques de lanne 2005.

Les safaris plantaires. Lexploration des plantes a fait un grand bond en 2005 avec des engins lancs vers la Lune, Mercure, Vnus, Mars, une comte, un astrode, Saturne et aux confins du systme solaire. Un moment privilgi a t par exemple latterrissage de la sonde europenne Huygens sur Titan, la plus grande lune de Saturne. Cette expdition a rvl sur Titan un monde o de rares mais intenses pluies de mthane liquide modlent sa surface et font partie dun fascinant cycle hydrologique.

Une riche anne pour les plantes. Plusieurs indices cl au niveau molculaire de la floraison et d'autres mystres des plantes ont vu le jour en 2005. Les biologistes molculaires des plantes ont par exemple russi identifier un signal l'origine du dveloppement saisonnier des fleurs. Une recherche s'est aussi focalise sur un gne qui intervient pour stimuler la floraison et une autre tude a dvoil une rserve insouponne d'ARN.

La nature des toiles neutrons. En 2005, de nouveaux instruments ont apport de nouvelles vues sur les comportements les plus violents des toiles neutrons. Un rayonnement bref et intense du centre de la Voie lacte enregistr le 27 dcembre 2005 pourrait tre le rsultat dun sursaut gamma produit par la fusion rapide de deux vieilles toiles neutrons ou dune toile neutrons avec un trou noir.

Cblage du cerveau et maladie. Plusieurs tudes effectues en 2005 suggrent que des maladies telles que la schizophrnie, le syndrome de Tourette et la dyslexie pourraient provenir dun cblage dfectueux lors du dveloppement in utero des circuits neuronaux du cerveau.

Do est venue la Terre ? Cette anne, des chercheurs ont nouveau compar des roches terrestres avec des mtorites ressemblant au matriau de dpart du systme solaire et trouv quils diffraient du point de vue atomique. Dans ce cas, do la Terre a-t-elle pris ses constituants ? Certains scientifiques disent maintenant que les premiers matriaux terrestres venaient de diffrentes parties du systme solaire tandis que dautres pensent quils sont juste enfouis profondment labri des regards.

Portrait prcis pour une protine cl. Les dtails molculaires dun canal potassium sensible au voltage ont t prciss en 2005. Ces canaux responsables de lentre et de la sortie des ions potassium des cellules ont la mme importance pour les muscles et les nerfs que les transistors pour les ordinateurs.

Climat changeant ou changement de climat ? En 2005, les donnes liant lactivit humaine au rchauffement de la plante se sont encore accumules et les politiciens amricains ont commenc en prendre conscience. Le rchauffement des ocans en profondeur, la frquence accrue de cyclones tropicaux majeurs, la diminution constante des glaces recouvrant locan Arctique et la modification des trajets des oiseaux migrateurs sont autant dindices du changement climatique que les non-scientifiques ont pu percevoir en 2005.

La signalisation cellulaire passe la vitesse suprieure. Des projections dynamiques de la faon dont les cellules rpondent aux signaux chimiques et environnementaux ont dbut en 2005. Elles sont dues aux travaux effectus pour dtecter les signaux reus et fournis simultanment par les rseaux de signalisation intracellulaire. Les chercheurs ont ainsi cr un modle de prs de 8.000 signaux chimiques impliqus dans un rseau menant la mort programme de la cellule.

ITER atterrit en France. La bataille pour le site dimplantation du premier racteur de fusion nuclaire au monde est termine. ITER (International Thermonuclear Experimental Reactor) sera construit Cadarache, dans le sud-est de la France, et non Rokkasho au Japon. Lun des objectifs de ITER est de fournir de llectricit partir de la fusion en reproduisant la puissante source solaire sur Terre.

Lchec de lanne selon Science : la physique des particules aux tats-Unis. Lannulation de deux expriences majeures et les discussions pour larrt anticip de lun des trois collisionneurs de particules actuels constituent lchec de lanne. Ceci pourrait galement affecter la recherche en physique des particules ailleurs dans le monde. Une bonne nouvelle dans ce secteur en 2005 reste la poursuite de la construction internationale de lInternational Linear Collider par des chercheurs du monde entier. Cet instrument collectif de plusieurs milliards de dollars pourrait bien jouer un rle cl lavenir pour la discipline.

Domaines surveiller en 2006. Comme sujets chauds pour lanne venir, Science prdit le dveloppement de mdicaments et dun vaccin contre la grippe aviaire, les ARN interfrents chez lhomme, les matriaux supraconducteurs haute temprature, larbre phylogntique des bactries, la dtection de la fusion de deux toiles neutrons ainsi que les rayons cosmiques dultra haute nergie, dus aux noyaux atomiques les plus rapides de lUnivers. Les chercheurs seront aussi en qute de nouvelles donnes sur le pic bec ivoire et sur lhlium solide qui scoule comme un liquide.

###

LAmerican Association for the Advancement of Science (AAAS) est la plus grande socit scientifique du monde et dite la revue Science (www.sciencemag.org). LAAAS, fonde en 1848, est au service de 10 millions de personnes au travers de 262 socits et acadmies des sciences affilies. Science est la revue gnrale scientifique comit de lecture la plus vendue dans le monde, avec un lectorat total estim un million de personnes. LAAAS (www.aaas.org), but non lucratif, est ouverte tous et remplit sa mission de faire avancer la science et de servir la socit par le biais notamment dinitiatives dans les politiques scientifiques, de programmes internationaux et de lducation scientifique. Pour les dernires nouvelles de la recherche scientifique, visitez Eurekalert !, www.eurekalert.org, le premier site web dactualits scientifiques qui est aussi un service fourni par lAAAS.

LAAAS est la plus grande socit de science gnrale au monde, elle se consacre faire avancer la science et servir la socit