Skip to main content
PUBLIC RELEASE DATE: 1er septembre 2005

Une étude révèle que l'amnio infusion ne réduit pas le syndrome d'aspiration méconiale

Un essai randomis international, financ par les Instituts de recherche en sant du Canada, a montr que l'amnio infusion (l'injection d'une solution saline dans l'utrus), ne rduit pas le risque de syndrome d'aspiration mconiale (SAM), comme on le croyait antrieurement. Les rsultats de l'tude, ralise sous la conduite du Dr William Fraser, du Dpartement d'obsttrique et de gyncologie de l'Universit de Montral et du Centre hospitalier universitaire Sainte Justine, sont publis aujourd'hui dans The New England Journal of Medicine.

Le Dr Fraser et ses collgues apportent une contribution d'une extrme importance nos connaissances au sujet de la prvention possible du SAM, une maladie pulmonaire rare mais trs grave , a dit le Dr Michael Kramer, directeur scientifique de l'Institut du dveloppement et de la sant des enfants et des adolescents des IRSC. Les mthodes d'tude rigoureuses et la porte internationale de cet essai randomis (56 centres dans 13 pays) fournissent des arguments trs solides contre l'utilisation de l'amnio infusion, et ses rsultats devraient avoir une importante incidence sur les pratiques d'accouchement partout dans le monde.

Le syndrome d'aspiration mconiale (ou simplement aspiration mconiale) se produit lorsqu'un nouveau n inhale un mlange de mconium et de liquide amniotique pendant le travail et l'accouchement. Le mconium est la matire qui remplit l'intestin du ftus pendant la grossesse et il est form de liquide amniotique ingr et de cellules intestinales mortes. Bien qu'il soit strile, le mconium inhal est trs irritant pour le poumon lorsque le nouveau n prend ses premires respirations. Il peut provoquer un blocage partiel ou complet des voies ariennes du bb l'expiration, ce qui rend la respiration difficile.

Le mconium altre le liquide amniotique, rduisant l'activit antibactrienne et faisant ensuite augmenter le risque d'infection bactrienne prinatale. Son aspiration produit trois principaux effets sur le poumon : une obstruction des voies ariennes, une dysfonction du surfactant et une pneumopathie chimique. Le liquide amniotique peut tre teint de mconium dans 7 22 % des accouchements terme. Dans 2 % plus du tiers de ces accouchements, le SAM peut survenir.

Un des moyens utiliss pour rduire le risque de SAM est l'amnio infusion, qui consiste injecter une solution saline, par un cathter insr dans le col de l'utrus, dans la cavit amniotique des femmes en travail dont le mconium est pais. L'amnio infusion vise rduire le risque de SAM en diluant le mconium.

Les femmes devenaient admissibles cet essai randomis quand, aprs rupture des membranes ftales, un liquide amniotique pais, opaque et teint de mconium (verdtre) apparaissait. Dans cet essai, l'amnio infusion n'a pas t efficace pour rduire le risque de syndrome d'aspiration mconiale.

L'amnio infusion est utilise depuis 15 ans pour prvenir le syndrome d'aspiration mconiale, ou SAM. Avant notre tude, ce que nous savions de l'efficacit de cette intervention reposait sur des tudes d'envergure limite ralises dans un seul centre la fois , dit le Dr Fraser. Notre recherche est la premire grande tude o l'chantillon est suffisant pour pouvoir dterminer si la technique est efficace dans la prvention du SAM. Nous avons montr qu'elle n'est pas efficace dans ce contexte. L'tude n'a pas port sur l'amnio infusion dans d'autres contextes. Des tudes exhaustives, grande chelle, sont ncessaires avant de tirer des conclusions sur le rle potentiel de l'amnio infusion pour d'autres indications.

Le Dr Fraser a travaill avec des collaborateurs au Canada, en France (Dr Franois Goffinet, de l'Unit 149 de l'INSERM et de la Maternit de Port Royal), ainsi qu'avec des chercheurs de l'Argentine, de la Belgique, du Brsil, de l'Irlande, du Mexique, du Portugal, de l'Afrique du Sud, de la Suisse, de la Tunisie, du Royaume-Uni et de l'Uruguay.

Dirige par le Dr Fraser et finance par les IRSC, l'tude a galement t appuye par l'Institut national de la sant et de la recherche mdicale (INSERM) Paris (France). Utah Medical Products a fourni les cathters d'amnio infusion pour l'tude.

propos des IRSC

Les Instituts de recherche en sant du Canada sont l'organisme du gouvernement du Canada responsable de la recherche en sant. Leur objectif est d'exceller, selon les normes internationales reconnues de l'excellence scientifique, dans la cration de nouvelles connaissances et leur application en vue d'amliorer la sant de la population canadienne, d'offrir de meilleurs produits et services de sant, et de renforcer le systme de sant au Canada. Composs de 13 instituts, les IRSC offrent leadership et soutien plus de 10 000 chercheurs et stagiaires en sant dans toutes les provinces du Canada. www.cihr-irsc.gc.ca

Un des treize instituts des IRSC, l'Institut du dveloppement et de la sant des enfants et des adolescents appuie la recherche qui assure le meilleur dbut dans la vie pour tous les Canadiens et les Canadiennes et la ralisation de leur plein potentiel pour une croissance et un dveloppement optimaux.

###

propos de l'Universit de Montral

Fonde en 1878, l'Universit de Montral compte aujourd'hui 13 facults et forme avec ses deux coles affilies, HEC Montral et l'cole Polytechnique, le premier ple d'enseignement suprieur et de recherche du Qubec, le deuxime au Canada et l'un des plus importants en Amrique du Nord. Elle runit 2 400 professeurs et chercheurs, accueille prs de 55 000 tudiants, offre au-del de 650 programmes tous les cycles d'tudes et dcerne quelque 3 000 diplmes de matrise et de doctorat chaque anne.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Marie-France Poirier
Relations avec les mdias des IRSC
Tl.: 613-941-4563
relationsaveclesmedias@cihr-irsc.gc.ca

Marc Tulin
Relations avec les mdias
Universit de Montral
Tl.: 514-343-7593
marc.tulin@umontreal.ca

Sverine Ciancia
Relations avec les mdias
Inserm
Tl.: 01-44-236-086
severine.ciancia@tolbiac.inserm.fr