Public Release: 

Les molécules bougent plus vite à l'approche d'une surface adhésive

Les molécules bougent plus vite à proximité d'interfaces adhésives, mais cet effet n'est pas éternel

Université libre de Bruxelles

Les molécules bougent plus vite à proximité d'interfaces adhésives, mais cet effet n'est pas éternel. C'est la conclusion intrigante d'une étude parue dans Physical Review Letters et réalisée par Simone Napolitano et ses collègues du Laboratoire de Dynamique des Polymères et de la Matière molle de la Faculté des Sciences de l'Université libre de Bruxelles.

Les chercheurs ont étudié le comportement de certains polymères, biomolécules et cristaux liquides à l'échelle nanométrique, à proximité de supports absorbants. Alors que l'on pourrait s'attendre à des mouvements ralentis, les chercheurs ont démontré qu'au contraire ces molécules s'agitent à l'approche d'une substance collante. Les chercheurs expliquent ce mouvement étrange des molécules par un phénomène appelé "l'effet de nanoconfinement" : les molécules qui s'accrochent directement sur la surface adhésive bougent en effet plus lentement, voire sont immobilisées. Les molécules arrivant juste après s'agitent en revanche plus vite car elles ont plus d'espace libre autour d'elles.

Cette nouvelle étude expérimentale du Laboratoire démontre que cet effet est cependant temporaire : le mouvement ralentit progressivement, au fur et à mesure que les molécules adhèrent à la surface et remplissent les espaces inoccupés. Après un certain temps, les molécules se comportent à nouveau comme si elles étaient loin de l'interface adhésive. Le temps nécessaire pour ce retour à la normale s'avère toutefois plus long que ceux prédits par n'importe quelle théorie actuelle de la physique des polymères. Choisir la quantité d'espace libre sur des surfaces d'interfaces est donc un paramètre important à déterminer, afin de mieux contrôler le comportement des nanomatériaux.

###

Disclaimer: AAAS and EurekAlert! are not responsible for the accuracy of news releases posted to EurekAlert! by contributing institutions or for the use of any information through the EurekAlert system.