Public Release: 

Démarrage de l'essai clinique de phase I avec le STR-324, un analgésique non opioïde

Le groupe Stragen a annoncé aujourd'hui l'inclusion du premier sujet dans l'essai de phase I du STR-324, un analgésique non opioïde découvert par l'Institut Pasteur .

Institut Pasteur

Genève, Suisse, le 13 mars 2018 - Le groupe Stragen a annoncé aujourd'hui l'inclusion du premier sujet dans l'essai de phase I du STR-324, un analgésique non opioïde découvert par l'Institut Pasteur. Le STR-324 est un peptide endogène chez l'homme dont l'efficacité a été démontrée dans des modèles murins de douleurs post-opératoire et neuropathique. Ce premier essai clinique chez l'homme est un essai randomisé contrôlé en double aveugle* contre placebo. L'étude vise à évaluer l'innocuité, la tolérance, la pharmacocinétique et l'efficacité du STR-324 chez des sujets sains, à des doses croissantes après perfusions courtes et longues. Les objectifs secondaires évaluent l'efficacité et la pharmacocinétique du STR-324 dans des modèles de douleur chez les volontaires sains. L'étude, qui devrait inclure jusqu'à 78 sujets, se déroule dans le " Centre for Human Drug Research (CHDR) " à Leiden, Pays-Bas, sous la direction du Dr. Geert Jan Groeneveld.

M. Jean-Luc Tétard, Président fondateur du groupe Stragen, déclare : " Nous sommes heureux du démarrage de l'évaluation clinique du STR-324, afin d'approfondir la caractérisation du potentiel thérapeutique de ce candidat médicament, qui a montré un profil préclinique encourageant. Nous sommes convaincus que cet essai nous permettra de franchir une étape majeure dans la confirmation du potentiel du STR-324 en tant qu'axe thérapeutique novateur pour des millions de patients dans le monde, confrontés à la douleur. "

À propos de STR-324

Le STR-324 est un inhibiteur double des enképhalinases (DENKI), et dont la molécule parent, l'Opiorphine, a été découverte et caractérisée chez l'homme à l'Institut Pasteur il y a 10 ans. Catherine Rougeot, le chercheur à qui l'on doit cette découverte scientifique, indique : " Je suis ravie de cet aboutissement, après tout le long chemin parcouru depuis cette découverte, qui va conduire en finalité au développement d'un médicament susceptible d'offrir aux patients une prise en charge alternative de la douleur. "

Les enképhalines sont de puissants peptides analgésiques naturels impliqués dans les voies nociceptives opioïdergiques endogènes. Le STR-324 induit une analgésie en inhibant les peptidases qui dégradent et inactivent les enképhalines, amplifiant ainsi la durée d'action des enképhalines que l'organisme produit dans les conditions de stimuli douloureux. Ce mode d'action original, où le STR-324 interagit indirectement avec le système opioïde endogène, pourrait expliquer son absence d'effets indésirables au niveau du système cardio-respiratoire, gastro-intestinal et du système nerveux central chez les animaux traités et laisse suggérer une réduction du risque d'abus lié à l'utilisation du STR-324 comparé aux dérivés opioïdes couramment utilisés.

À propos de la douleur

La douleur, comme sa prise en charge, est considérée comme une préoccupation clinique, sociale et économique majeure dans le monde entier. Les dérivés opioïdes sont les analgésiques les plus prescrits en raison de leur pouvoir analgésique élevé et ce malgré leur toxicité gastro-intestinale et respiratoire sévère, le risque élevé d'intolérance et le développement de comportements addictifs liés à leur usage. Sur le plan clinique, la douleur regroupe des syndromes complexes et variables, la douleur neuropathique et les douleurs chroniques étant les plus problématiques. La douleur neuropathique est la conséquence directe d'une lésion ou d'une maladie affectant le système somato-sensoriel. Cette forme commune de douleur est souvent sous-diagnostiquée et sous-traitée. Elle est associée à une souffrance persistante, rebelle et invalidante, à une qualité de vie altérée et à une augmentation des coûts de prise en charge associés. La douleur chronique, quant à elle, renvoie à un état invalidant qui détériore la qualité de vie avec des conséquences socio-économiques importantes. Ces deux formes pathologiques peuvent entraîner des comorbidités psychologiques et induire une toxicomanie.

* Dans un essai randomisé contrôlé en double aveugle, le hasard intervient par tirage au sort entre les deux produits ou techniques testés. Lorsque le produit est administré, ni le médecin ni le sujet ne savent quel produit est donné. C'est à la fin de l'étude que l'aveugle est levé pour permettre l'analyse des données par groupes de traitement.

###

NOTES :

Stragen Healthcare Group

Stragen est un groupe privé indépendant portant un intérêt particulier au développement de génériques de niche et de molécules innovantes, de la recherche en laboratoire à la preuve de concept clinique. Stragen propose une vaste palette de services, tels que le développement préclinique et clinique, la création de dossiers pharmaceutiques et leur enregistrement ainsi que la commercialisation et la distribution de médicaments. Le groupe dispose également d'un service d'Ingénierie, spécialisé dans les transferts de technologies, et possède des sites localisés dans 9 pays du monde et des distributeurs dans plus de 50.

http://www.stragen.ch/

L'Institut Pasteur et le Réseau international des instituts Pasteur

Fondation reconnue d'utilité publique, créée par décret en 1887 par Louis Pasteur, et inaugurée le 14 novembre 1888, l'Institut Pasteur est depuis 130 ans un centre de recherche biomédicale de renommée internationale, au cœur d'un réseau regroupant 33 instituts présents sur les cinq continents. Pour mener sa mission dédiée à la prévention et à la lutte contre les maladies, en France et dans le monde, l'Institut Pasteur développe ses activités dans quatre domaines : recherche scientifique et médicale, santé publique et veille sanitaire, enseignement, valorisation économique et transfert technologique.

Plus de 2 500 collaborateurs travaillent au sein de son campus, à Paris. Leader mondial reconnu dans le domaine des maladies infectieuses, de la microbiologie et de l'immunologie, l'Institut Pasteur se consacre également à l'étude de certains cancers, de maladies génétiques et neuro-dégénératives, ou encore à la génomique et à la biologie du développement. Ces travaux dédiés à l'amélioration de nos connaissances sur le vivant, permettent la découverte et le développement de nouveaux moyens de prévention et d'innovations thérapeutiques. Depuis sa création, 10 chercheurs travaillant au sein de l'Institut Pasteur ont reçu le prix Nobel de médecine, les derniers en 2008 à titre de reconnaissance de leur découverte en 1983 du virus de l'immunodéficience humaine (VIH) responsable du sida.

http://www.pasteur.fr

Disclaimer: AAAS and EurekAlert! are not responsible for the accuracy of news releases posted to EurekAlert! by contributing institutions or for the use of any information through the EurekAlert system.