Public Release: 

Candida albicans : Progrès dans la compréhension de la diversification génétique

Progrès dans la compréhension de la diversification génétique d'un des principaux champignons pathogènes de l'homme, Candida albicans

Institut Pasteur

Candida albicans est l'une des espèces fongiques les plus redoutables, responsable d'infections humaines. L'étude de la structure des populations et des modes de reproduction des espèces pathogènes permet de comprendre comment ceux-ci émergent et se propagent. Des chercheurs ont donc séquencé et analysé les génomes de 182 souches de C. albicans du monde entier. Ils confirment la reproduction clonale de ce pathogène humain, mais montrent aussi qu'une autre forme de reproduction, parasexuée, jusqu'ici observée uniquement en laboratoire, contribue à la diversité génétique de C. albicans, et par conséquent à sa capacité à s'adapter à de nouveaux environnements et à se débarrasser de mutations délétères.

Parmi les 5 millions d'espèces fongiques, seulement quelques centaines peuvent causer des maladies chez l'Homme. Candida albicans est l'une des espèces les plus redoutables, appartenant à l'un des quatre genres de champignons pathogènes responsables du plus haut taux de mortalité chez l'Homme et le deuxième champignon opportuniste le plus fréquent dans le monde. Candida albicans fait partie du microbiote intestinal de l'homme (champignon commensal) mais cause aussi des infections des muqueuses chez les individus sains et des infections opportunistes graves chez certaines personnes aux défenses immunitaires réduites (individus immunodéprimés, patients bénéficiant de greffes d'organes, de traitements chirurgicaux lourds ou qui ont subi des traumatismes majeurs).

Pour comprendre comment les pathogènes émergent et se propagent, il est important d'étudier la structure de leurs populations. Plusieurs études ont montré l'importance de tels travaux de génétique des populations pour comprendre l'émergence de nouvelles maladies, comme par exemple le syndrome du nez blanc chez les chauves-souris d'Amérique du Nord, provoqué par un champignon qui décime des populations entières de chauve-souris. Dans ce cas, les études de génétique des populations ont montré qu'il s'agissait d'un individu champignon d'origine européenne, inoffensif sur les populations de chauve-souris européennes, qui avait envahi de façon clonale l'Amérique du Nord.

Les chercheurs de l'unité Biologie et pathogénicité fongiques de l'Institut Pasteur et de l'INRA, en collaboration avec 12 autres équipes, ont séquencé et analysé les génomes de 182 souches de C. albicans isolées du monde entier, commensales ou responsables d'infections plus ou moins graves. Ce travail constitue la plus grande étude de génomique des populations à ce jour sur ce pathogène. Il confirme la reproduction majoritairement clonale de ce pathogène humain. Toutefois, il montre aussi des traces d'introgression dans le génome de certaines souches, indiquant la possibilité d'échanges génétiques entre souches dans la nature, reflet d'une reproduction parasexuée, indépendante de la méiose, qui n'avait été jusque-là qu'observée au laboratoire, ou d'une reproduction sexuée, jusqu'alors inconnue pour C. albicans. Le recours de C. albicans à la reproduction (para)sexuée lui est sans doute indispensable pour générer de la diversité génétique et s'adapter rapidement à de nouveaux environnements mais aussi pour se débarrasser des mutations délétères qui s'accumulent au cours de la reproduction clonale, et qui, si elles n'étaient éliminées, mèneraient à l'extinction de cette espèce.

###

Plus d'informations sur les candidoses

Les champignons (levures) du genre Candida peuvent provoquer des infections superficielles touchant les muqueuses et la peau et des infections viscérales : elles peuvent se limiter à un organe ou disséminer à travers l'organisme. Parmi les 200 espèces de Candida connues, une vingtaine est responsable d'infections humaines. Les levures Candida sont souvent responsables d'infections graves, survenant dans un contexte nosocomial.

Voir la fiche maladie : https://www.pasteur.fr/fr/centre-medical/fiches-maladies/candidoses

Disclaimer: AAAS and EurekAlert! are not responsible for the accuracy of news releases posted to EurekAlert! by contributing institutions or for the use of any information through the EurekAlert system.