Public Release: 

Activiste du climat et climatologue recevront «le prix Nobel de l'environnement»

Le prix Tyler 2019 pour l'excellence en matière d'environnement

ReAgency

IMAGE

IMAGE: This is [L to R] Dr. Warren M. Washington and Dr. Michael E. Mann. view more 

Credit: Joshua Yospyn

Le prix Tyler 2019 pour l'excellence en matière d'environnement, souvent décrit comme le « prix Nobel pour l'environnement », a été décerné à Michael E. Mann et à Warren M Washington, des scientifiques dans le domaine du climat.

« Le comité exécutif du prix Tyler est honoré de reconnaître deux scientifiques éminents qui non seulement ont permis l'avancement de nos connaissances dans le domaine des changements climatiques, mais qui ont démontré également un courage et un engagement exceptionnel à la politique publique », a déclaré Julia Marton-Lefèvre, présidente du prix Tyler.

Dr Warren M. Washington
Éminent scientifique
Centre national pour la recherche atmosphérique

Avant les ordinateurs, notre compréhension du climat de la Terre reposait uniquement sur des observations et des théories : les scientifiques étaient tout simplement incapables de calculer les interactions complexes avec et entre la terre, l'océan et l'atmosphère.

Reconnaissant le potentiel des ordinateurs du début des années 60 un jeune scientifique afro-américain nommé Warren M. Washington a surmonté d'extraordinaires limites techniques pour collaborer à la construction de l'un des premiers modèles informatiques du climat terrestre. Avec l'augmentation de la puissance de calcul, M. Washington a dirigé un effort de coopération pour ajouter des éléments à son modèle climatique atmosphérique, notamment les océans, la glace de mer et les niveaux de CO2.

Ces premiers modèles ont permis aux scientifiques de prédire l'impact de l'augmentation du CO2 et ont joué un rôle déterminant dans l'évaluation du Groupe intergouvernemental d'experts du changement climatique (GICC) en 2007, grâce à laquelle Dr Washington a partagé le prix Nobel de la paix en 2007.

Considéré comme une sommité mondiale dans le domaine de la modélisation climatique, Dr Washington a été le conseiller de six présidents américains en matière de changement climatique : Carter, Reagan, Bush Sr., Clinton, Bush Jr., et Obama. Le rôle public du Dr Washington a été reconnu par le Président Obama qui lui a décerné en 2010 la médaille nationale de la science.

« Dr Washington a écrit en fait le premier livre sur la modélisation climatique », a déclaré Shirley Malcom, directeur de l'Éducation et des Ressources humaines à l'Association américaine pour l'avancement de la science (American Association for the Advancement of Science, AAAS), avec son écriture influente, Un Introduction à la modélisation climatique à trois dimensions, co-écrit avec Dr Claire Parkinson.

« M. Washington est climatologue pionnier depuis plus de 40 ans et a joué un rôle important dans le développement de modèles climatiques » a déclaré John Shepherd, ancien directeur adjoint du Centre de recherche sur les changements climatiques de Tyndall. « Une grande partie de ce que l'on sait du système climatique de la Terre et de la modélisation du climat est directement liée au travail de toute une vie du Dr Washington ».

Dr Michael E. Mann
Professeur émérite en science atmosphérique
Directeur, Centre des sciences des systèmes de la Terre
Université de l'État de Pennsylvanie

Les enregistrements modernes de températures ne remontent qu'à environ 150 ans, et en raison des données très limitées, les premiers climatologues ont eu du mal à découvrir les modèles du climat de la Terre.

Pour reconstruire le climat de la Terre au-delà des limites des enregistrements humains, Michael E. Mann a été le premier à utiliser des « données climatiques indirectes », y compris des carottes de glace, les cercles des arbres et des sédiments lacustres, pour estimer les températures mondiales de plus de 1 000 ans dans le passé. Son analyse a montré des preuves convaincantes que le climat de la Terre se réchauffait, ce qui a donné naissance à un modèle connu sous le nom du « Hockey Stick Graph » » (1999), le graphique le plus controversé de la science ».

Les groupes de pression pour les combustibles fossiles ont immédiatement commencé à attaquer le bâton de hockey et à discréditer son auteur principal. Le Dr Mann a été confronté à de féroces attaques juridiques et politiques, notamment le piratage de courriel soigneusement orchestré, connu sous le nom de « Climategate ».

Malgré l'examen rigoureux du public, Dr Mann a choisi de ne pas s'enfermer dans le laboratoire, mais plutôt de redoubler ses efforts pour rendre la science des changements climatiques accessibles au public. Dr Mann est apparu plusieurs fois dans les médias et a fourni des conseils à des défenseurs du climat, notamment Leonardo DiCaprio, Jerry Brown et Bill Nye.

« Nous sommes tous redevables au travail du Dr Mann comme chercheur et communicateur dans le domaine de la climatologie », a déclaré Al Gore, ancien vice-président des États-Unis. « Le Dr Mann a continué d'aller de l'avant, défendant son travail et celui de toute la communauté scientifique ».

« Il est devenu l'un des scientifiques les plus recommandés lorsque les médias américains veulent obtenir des explications sur les dernières découvertes scientifiques concernant le changement climatique, ou sur le lien entre la dernière catastrophe et le changement climatique », a déclaré la professeure Jane Lubchenco, ancienne administratrice de la l'Administration nationale des océans et de l'atmosphère (National Oceanic and Atmospheric Administration, NOAA). « C'est un ardent défenseur de la bonne science, mais il n'est pas tendre avec les imbéciles, et les appelle régulièrement ainsi. Il est nerveux, mais juste ».

« Professeur Mann n'a pas utilisé la méthode facile. Car avec son courage face à ce défi, Mike Mann n'est pas seulement un grand scientifique, mais il est aussi un héros », a déclaré Prof. Naomi Oreskes, auteur du livre Les Marchands de doute (Merchants of Doubt).

Le 2 mai, Dr Mann et Dr Washington donneront une conférence publique sur leur travail au Centre de conférence de la baie des missions à UCSF. Lors d'une cérémonie privée le 3 mai, le comité exécutif du prix Tyler et la communauté internationale de l'environnement rendront hommage aux deux lauréats lors d'une cérémonie à l'hôtel Ritz Carlton à San Francisco.

###

Le montant du prix : 200 000 $ à partager de manière égale entre les lauréats.

Dossier de presse disponible au : http://www.tylerprize.org/press2019

Contact de presse : Ella Barnett, Marketing scientifique de ReAgency Téléphone : +1 646 830 7073 | Courriel : ella@reagencylab.com

Le prix Tyler est administré par l'Université de la Californie du Sud

Disclaimer: AAAS and EurekAlert! are not responsible for the accuracy of news releases posted to EurekAlert! by contributing institutions or for the use of any information through the EurekAlert system.