News Release 

L'ambassadrice de l'identité des membres des Premières Nations, Edith Cloutier, sera honorée par l'INRS

L'INRS remettra un doctorat honoris causa à Edith Cloutier

Institut national de la recherche scientifique - INRS

Award Announcement

IMAGE

IMAGE: Edith Cloutier, directrice du Centre d’amitié autochtone de Val-d’Or view more 

Credit: Paul Brindamour

L'Institut national de la recherche scientifique (INRS) annonce avec grande fierté la remise d'un doctorat honoris causa à Edith Cloutier, fervente ambassadrice de l'identité des membres des Premières Nations et défenderesse des droits des Autochtones. Mme Cloutier recevra la plus haute distinction universitaire à l'occasion de la cérémonie virtuelle de la collation des grades de l'INRS, qui se tiendra le 15 mai prochain.

Le parcours d'Edith Cloutier est des plus exemplaires. Directrice du Centre d'amitié autochtone de Val-d'Or (CAAVD) depuis plus de 32 ans, son engagement remarquable, son expertise probante et son humanité manifeste en font la figure de proue d'un mouvement vers une société ouverte qui accueille et reconnaît la richesse des différences.

Par la remise d'un doctorat honorifique à Edith Cloutier, l'INRS souhaite réaffirmer son engagement à reconnaître les enjeux autochtones dans les préoccupations sociétales et à répondre à celles-ci en contribuant à mettre en valeur l'apport des Autochtones à la recherche universitaire, à la science et à l'avancement des connaissances. «?Nous avons choisi de décerner un doctorat honorifique à Edith Cloutier pour célébrer et honorer l'ensemble de son œuvre et de sa personne, qui incarne nos plus profondes valeurs de respect, d'ouverture et d'inclusion, souligne le directeur général de l'INRS, Luc-Alain Giraldeau. Mme Cloutier représente tout ce à quoi nous aspirons à l'INRS. Le message rassembleur qu'elle porte depuis de nombreuses années nous rejoint en tout point et nous inspire collectivement.?»

Edith Cloutier : tisseuse de liens, un pas à la fois

Née à Ville-Marie, en Abitibi-Témiscamingue, Mme Cloutier est la fille d'une mère anicinape et d'un père québécois. C'est à Val-d'Or, ville qui la voit grandir, qu'elle prend conscience de sa volonté de s'engager dans la lutte vers une communauté juste et égalitaire. Elle se distingue rapidement par son approche dynamique et humaine, axée sur la recherche de solutions. Femme d'action, sa persévérance donne lieu à la réalisation de projets tangibles pour la communauté autochtone urbaine, tels que la clinique Minowé, un modèle de services en santé autochtone qui essaimera partout au Québec.

C'est alors qu'elle est présidente du conseil d'administration de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), dont elle est diplômée, que le pavillon des Premiers-Peuples est inauguré sur le campus de Val-d'Or. Elle est la première femme autochtone à avoir occupé cette fonction dans un établissement universitaire au Québec.

«?Je considère l'INRS comme un établissement à l'avant-garde en sciences sociales et en études autochtones. Je suis reconnaissante de recevoir avec humilité ce doctorat honorifique que je tiens à partager avec les femmes autochtones du Québec et d'ailleurs qui, par leur courage, leur résilience, leurs paroles et leurs actions, sont des sources de lumière nourrissant l'espoir d'une justice pour toutes et tous?», a déclaré Edith Cloutier.

Un leadership au cœur de la communauté

Mme Cloutier n'en est pas à sa première reconnaissance des instances tant gouvernementales et communautaires qu'universitaires. En effet, elle a été désignée Femme d'action et de savoir par l'organisme Femmes autochtones du Québec (2005). Elle a également reçu le Prix d'honneur de la citoyenne de la Société nationale des Québécoises de l'Abitibi-Témiscamingue et du Nord du Québec (2005) et le Filon de la personnalité féminine de l'année de la Chambre de commerce de Val-d'Or (2004). Edith Cloutier a été reçue chevalière de l'Ordre national du Québec (2006) et a remporté le Prix d'excellence «?Service public?» de la Fondation nationale des réalisations autochtones (2010). Plus récemment, elle a été admise à l'Ordre du Canada (2013). Elle a obtenu le Prix de la justice du Québec (2016) suivi, en 2018, d'un doctorat honorifique de l'Université Concordia.

Sous sa direction, plusieurs marques de reconnaissance ont été décernées au Centre d'amitié autochtone de Val-d'Or. Il a, entre autres, reçu une mention d'honneur aux Prix d'excellence du réseau de la santé et des services sociaux (2004), pour le soutien qu'il offre aux personnes et aux groupes vulnérables, et le Prix québécois de la citoyenneté Anne-Greenup (2002).

Génératrice de dialogues et ambassadrice de l'identité des membres des Premières Nations, Edith Cloutier est une tisseuse de liens, un pas à la fois. Son parcours remarquable se dessine à l'aune de sa détermination à défendre les droits des Autochtones, toujours dans une recherche de mieux-être et de rapprochement entre les peuples.

###

Reconnaître l'excellence?des membres diplômés

Plus largement, la collation des grades est aussi l'occasion de remettre, aux étudiantes et étudiants des quatre centres de l'INRS, les prix et distinctions suivants :

  • Prix du rayonnement international
  • Prix pour l'innovation
  • Prix pour le leadership étudiant
  • Prix pour le meilleur mémoire de maîtrise
  • Prix pour la meilleure thèse de doctorat

De plus, deux membres étudiants de la maîtrise et du doctorat recevront le Prix d'excellence du directeur général pour leur dossier universitaire exceptionnel. Une Médaille académique d'or du gouverneur général du Canada sera également remise à une étudiante ou à un étudiant. Par l'octroi de cette médaille, le gouverneur général du Canada encourage l'excellence scolaire partout au pays et reconnaît des personnes exceptionnelles.

Les prix de la Fondation de l'INRS

Soulignons que la Fondation de l'INRS remettra, cette année encore, des prix Lumières aux membres diplômés des années précédentes :

  • Le prix Étincelle, remis à une diplômée ou à un diplômé ayant un début de carrière prometteur et qui est une source d'inspiration pour notre communauté étudiante?;
  • Le prix Éclat, remis à une diplômée ou à un diplômé qui se démarque par ses réalisations, son parcours exceptionnel et son engagement dans la communauté, tant au Québec et au Canada qu'à l'étranger?;
  • Le prix Rayonnement, qui honore l'engagement exceptionnel d'une diplômée ou d'un diplômé envers l'essor, l'influence et la contribution de l'INRS au développement économique, social ou culturel du Québec.

À propos de l'INRS

L'INRS est un établissement universitaire dédié exclusivement à la recherche et à la formation aux cycles supérieurs. Depuis sa création en 1969, il contribue activement au développement économique, social et culturel du Québec. L'INRS est 1er au Québec et au Canada en intensité de recherche. Il est composé de quatre centres de recherche et de formation interdisciplinaires, situés à Québec, à Montréal, à Laval et à Varennes, qui concentrent leurs activités dans des secteurs stratégiques : Eau Terre Environnement, Énergie Matériaux Télécommunications, Urbanisation Culture Société et Armand-Frappier Santé Biotechnologie. Sa communauté compte plus de 1?500 membres étudiants, stagiaires postdoctoraux, membres du corps professoral et membres du personnel.

Source :

Sophie Laberge
Service des communications de l'INRS
514 771-8256
sophie.laberge@inrs.ca

Disclaimer: AAAS and EurekAlert! are not responsible for the accuracy of news releases posted to EurekAlert! by contributing institutions or for the use of any information through the EurekAlert system.