Skip to main content

La Date publique de Relchement : 12-juillet-2007

L'ajout d'acide folique dans les farines contribue grandement à réduire les malformations congénitales

Ce communiqu est aussi disponible en anglais.

Qubec, le 12 juillet 2007 -- Le Dr Philippe De Wals, du Dpartement de mdecine sociale et prventive de lUniversit Laval, publie aujourdhui les rsultats dune tude qui montre clairement que lajout dacide folique dans les farines au Canada a permis de rduire de 46 % lincidence des malformations congnitales du tube neural, principalement lenencphalie et le spina-bifida. Ces malformations entranent soit la mort de lenfant, soit des problmes de sant majeurs incluant des handicaps physiques et intellectuels. Les travaux du professeur De Wals, la tte dune quipe dune douzaine de chercheurs canadiens, paraissent aujourdhui dans le New England Journal of Medecine.

Le tube neural est lbauche du systme nerveux chez lembryon. Son mauvais dveloppement, parfois attribuable une carence en acide folique, entrane des problmes de sant majeurs. L'acide folique provient des lgumes verts, des fruits, des grains entiers et de la viande. Toutefois, un rgime alimentaire quilibr ne procure pas suffisamment d'acide folique pour rpondre aux besoins d'une femme enceinte et de l'enfant qu'elle porte. Avant 1998, les autorits mdicales canadiennes recommandaient dj aux femmes en ge d'avoir des enfants de consommer des supplments vitaminiques contenant de l'acide folique. Si le Canada a dcid d'ajouter de l'acide folique la farine produite au pays, c'est que la formation du tube neural de l'embryon est particulirement intense dans les quatre premires semaines de grossesse, soit bien souvent avant que les femmes ne sachent qu'elles portent un enfant. Comme la moiti des grossesses canadiennes sont non planifies et que l'organisme ne stocke pas l'acide folique, il tait plus prudent d'intgrer l'acide folique la chane alimentaire plutt que de miser uniquement sur la prise de supplments vitaminiques , estime le professeur De Wals. Sant Canada recommande toujours aux femmes susceptibles de devenir enceinte de prendre des supplments dacide folique.

Les chercheurs Philippe De Wals et Fassiatou Tairou, de la Facult de mdecine de lUniversit Laval, ont compar l'incidence des malformations du tube neural avant et aprs l'entre en vigueur de la mesure d'enrichissement de la farine sur plus de 2 millions de naissances au Canada. Entre 1993 et 1997, cette incidence atteignait 1,58 cas par 1000 naissances. Pour la priode 2000 2002, elle se situait 0,86, soit une baisse de 46 %. Les amliorations les plus importantes sont survenues dans les rgions du Canada qui affichaient les taux les plus levs de malformations du tube neural avant 1998, soit Terre-Neuve, lIle-du-Prince-douard et la Nouvelle-cosse. Au Qubec, la diminution est galement marque et proche de la moyenne canadienne.

Pour l'instant, seuls le Canada, les tats-Unis et le Chili rglementent l'ajout d'acide folique dans la farine. L'efficacit de cette pratique, dmontre par l'quipe du professeur De Wals, pourrait cependant inciter d'autres pays emboter le pas. Chaque anne, environ 200 000 cas de spina-bifida et d'anencphalie surviennent travers le monde. L'addition d'acide folique aux aliments permettrait de prvenir prs de la moiti de ce fardeau.

###

Renseignements :
Dr Philippe de Wals
Dpartement de mdecine sociale et prventive
Facult de mdecine
Universit Laval
418-654-2131, p. 7374
819-565-4018