Skip to main content

PUBLIC RELEASE DATE: 29-mai-2006

Des chercheurs en santé voués à l'amélioration de la vie des Canadiens les plus vulnérables

Le ministre Clement annonce des subventions de plus de 14 millions de dollars pour l'étude des inégalités sur le plan de la santé dont souffrent les enfants, les jeunes en régions rurales et nordiques, les personnes âgées et les Autochtones

VANCOUVER (29 mai 2006) - L'honorable Tony Clement, ministre de la Sant, a dvoil l'identit des rcipiendaires de 20 subventions de recherche en sant des Instituts de recherche en sant du Canada (IRSC) d'une valeur totale de plus de 14 millions de dollars destines l'tude des disparits sur le plan de la sant dont souffrent les populations les plus vulnrables du pays. Le ministre Clement a fait cette annonce par prsentation vido dans le cadre de la crmonie d'ouverture de la 97e Confrence annuelle de l'Association canadienne de sant publique, qui se tient Vancouver du 28 au 31 mai.

L'investissement du gouvernement du Canada dans ces projets de recherche non seulement aidera les personnes vulnrables vivre plus longtemps, de faon plus productive et en meilleure sant, mais aussi contribuera renforcer nos communauts et btir une meilleure socit , a dclar le ministre Clement.

Plus nous comprendrons les dterminants sociaux, culturels, conomiques et environnementaux de la sant, mieux nous pourrons cibler nos interventions et rduire les pressions exerces sur le systme de sant , a soulign le prsident des IRSC, Dr Alan Bernstein.

Les 20 projets de recherche en sant subventionns aux quatre coins du pays ont t soumis un examen par les pairs rigoureux avant d'tre approuvs. Ils sont le reflet de l'approche globale centre sur la rsolution de problmes que prconisent les IRSC dans le financement de la recherche en sant d'excellente qualit. Ces tudes seront ralises dans des dlais de trois cinq ans par divers chercheurs, notamment :

  • Dr Clyde Hertzman, Dre Edith Chen, Dr Amedeo D'Angiulli et Dre Susan Dahinten (Universit de la Colombie-Britannique) ainsi que leur quipe tudient l'influence des ingalits lies aux conditions socioconomiques, au genre, l'ethnie et la gographie sur la sant et le dveloppement en matire d'ducation des enfants.
  • Dre Jean Shoveller (Universit de la Colombie-Britannique) et son quipe analysent les besoins des jeunes des rgions rurales et du Nord qui vivent de graves problmes de sant lis aux infections transmises sexuellement et aux grossesses en bas ge.
  • Dre Brenda D. Elias (Universit du Manitoba) et son quipe tudient les indicateurs de la sant des populations des Premires nations. Leur travail pourrait permettre de dresser le bilan de sant complet des Premires nations du Canada.
  • Dre Paula A. Rochon (Baycrest Centre for Geriatric Care, Toronto) et Dr Geoffrey M. Anderson (Institute for Clinical Evaluative Sciences, Toronto) et leur quipe examinent comment l'origine ethnique influe sur la sant et la qualit de vie des adultes gs.
  • Dre Danielle Julien et Dr William Ryan (Universit du Qubec Montral) et leur quipe valuent les effets des conditions sociales, de la discrimination et de l'homophobie sur la sant physique et mentale des minorits dfinies par leur orientation sexuelle.

Des carts sur le plan de la sant rsultent d'une varit de dterminants sociaux, culturels et conomiques et de leurs interactions. Des groupes prcis ont un fardeau de maladie et de dtresse plus lourd porter que d'autres au Canada. C'est pourquoi on peut les qualifier de populations vulnrables . Les pauvres, les sans-abri, les Autochtones, les immigrants, les rfugis, les personnes handicapes et celles qui ont des problmes qui leur imposent un stigmate, les personnes ges, les enfants et les adolescents dsavantags, les personnes qui ont de la difficult lire et crire et les femmes vivant dans des circonstances prcaires constituent des populations vulnrables.

Les Canadiens et leur systme de soins de sant profiteront grandement de cette recherche importante et innovatrice , a indiqu Dre Miriam Stewart, directrice scientifique de l'Institut de la sant des femmes et des hommes et responsable pour les IRSC de l'initiative nationale Rduire les disparits sur le plan de la sant. Ces quipes de chercheurs nous aideront mieux comprendre les facteurs qui, au Canada et ailleurs dans le monde, engendrent d'importantes ingalits qui persistent sur le plan de la sant. Les rsultats de leur recherche permettront d'orienter les programmes, la pratique et les politiques aux niveaux local, provincial et national et de concevoir des interventions plus efficaces auprs de nombreuses populations touches.

Les IRSC ont lanc l'initiative Rduire les disparits sur le plan de la sant en 2001 afin de soutenir la recherche exceptionnelle visant la rduction des iniquits sur le plan de la sant au Canada. Au cours des quatre dernires annes, cette initiative dirige par les IRSC a soutenu plus de 400 chercheurs, praticiens et responsables des politiques. L'Initiative est assortie d'un programme de subventions d'quipe interdisciplinaire de renforcement des capacits qui fournit de l'aide aux groupes qui sont rsolus crer des quipes de recherche ayant de l'expertise dans des disciplines varies et complmentaires et qui sont dsireux de promouvoir l'application des connaissances sous forme de politiques et de programmes efficaces.

Les Canadiens qui vivent dans la pauvret, dont les enfants, les chefs de famille monoparentale, les personnes ges et les Autochtones, sont plus susceptibles d'tre en mauvaise sant que les autres , a dclar Dr John Frank, directeur scientifique de l'Institut de la sant publique et des populations des IRSC. Les projets de recherche en sant annoncs aujourd'hui font esprer la dcouverte de moyens efficaces de prvenir la maladie et d'amliorer la sant et la qualit de vie des Canadiens qui en ont le plus besoin.

Rduire les disparits sur le plan de la sant est une initiative nationale dirige par l'Institut de la sant des femmes et des hommes (ISFH) (dirigeant principal) et l'Institut de la sant publique et des populations (ISPP) (co-dirigeant) des IRSC en collaboration avec de nombreux partenaires nationaux et internationaux. Les partenaires sont Sant Canada, le Conseil de recherches en sciences humaines, la Fondation des maladies du coeur du Canada, l'Initiative sur la sant de la population canadienne, l'Initiative nationale pour les sans-abri de Ressources humaines et Dveloppement Social, Citoyennet et Immigration Canada, l'Agence de sant publique du Canada, le Groupe fdral, provincial et territorial sur les disparits sur le plan de la sant, Statistique Canada, le Centre international John E. Forgarty des National Institutes of Health (.U.) ainsi que le Instituto Nacional de Mexico (Mexique). Tout en mettant l'accent sur la recherche de haute qualit, la participation des responsables des politiques, des praticiens et de l'ensemble de la population ainsi que sur le transfert des connaissances utiles, cette initiative vise combattre les iniquits sur le plan de la sant tant au niveau national qu'international.

###

Les Instituts de recherche en sant du Canada (IRSC) sont l'organisme de financement de la recherche en sant au Canada. Leur objectif est de crer de nouvelles connaissances scientifiques et de favoriser leur application en vue d'amliorer la sant, d'offrir de meilleurs produits et services de sant et de renforcer le systme de sant au Canada. Composs de 13 instituts, les IRSC offrent leadership et soutien plus de 10 000 chercheurs et stagiaires en sant dans toutes les provinces du Canada. www.cihr-irsc.gc.ca