Skip to main content

PUBLIC RELEASE DATE: 7-julliet-2003

L'homme occupait déjà le haut bassin amazonien (Équateur)

Une importante dcouverte des archologues de l'IRD en quateur rvle la prsence, il y a plus de 4000 ans, des premires grandes civilisations andines dans un milieu tropical o leur existence tait jusqu' prsent inconnue. Cela permet de reculer l'anciennet des socits agricoles dveloppes d'Amazonie occidentale et peut conduire repenser l'histoire du dveloppement culturel dans cette zone et dans les rgions andines voisines.

Le versant oriental de la cordillre andine, dans la province de Zamora-Chinchipe, frontalire avec le Prou, pimont amazonien la topographie accidente, situ entre 500 et 2000 m d'altitude, n'avait jusqu' prsent fait l'objet d'aucune recherche archologique systmatique. Cette zone tait occupe l'poque historique (ds la fin du premier millnaire) par des groupes de la famille linguistique Jivaro, les Bracamoros, qui sont sans doute les habitants rencontrs par les conquistadors espagnols au XVIme sicle.

Les structures monumentales mises au jour sur le site de Santa Ana Florida, dans la haute valle du rio Palanda, tmoignent de techniques de construction complexes but funraire et/ou crmoniel. Les datations 14C obtenues lors de la fouille ont produit une date probable voisine de 2450 avant notre re, ce qui permet de reculer l'anciennet des socits agricoles dveloppes d'Amazonie occidentale.

L'intrt de ce site est considrablement accru par la prsence, dans des contextes non encore dats, de dpts d'offrande contenant des rcipients en pierre finement polis orns de gravures zoomorphes (flins, condors, serpents) , figures et modes de reprsentation qui prsentent de nombreux points communs avec les traditions culturelles pruviennes postrieures de Chavn et Cupisnique.

Cette dcouverte tmoigne de la prsence des lments idologiques constitutifs des premires grandes civilisations andines dans un milieu tropical o leur existence tait jusqu' maintenant inconnue.

Bien des rgions tropicales souffrent d'une rputation de zones inhospitalires voues, par leurs caractristiques environnementales, un sous-dveloppement chronique. Cette vision est essentiellement fonde sur leur gographie et l'analyse des effets de la colonisation. L'tude sur le temps long des occupations preuropennes de diverses aires tropicales (forts camerounaises, valles du sud de Sumatra, les ocaniennes, mangroves et forts tropicales de l'Equateur) menes par l'unit de recherche " Adaptations humaines aux environnements tropicaux durant l'Holocne " de l'IRD conduit relativiser ce point de vue.

Les dveloppements socioculturels intervenus durant les derniers millnaires dans les rgions tudies sont rvlateurs de la nature des contraintes gographiques, ainsi que du poids des hritages culturels, qui constituent, jusqu' nos jours, des facteurs dterminants du dveloppement.

En Equateur, ces recherches font l'objet de deux accords de coopration, signs en 2001 et 2002, avec l'Institut National du Patrimoine Culturel (INPC) et le dpartement culturel de la Banque Centrale de l'Equateur (BCE). Les travaux de terrain concernent deux aires singulires, situes aux extrmits Nord et Sud du pays (provinces d'Esmeraldas et de Zamora-Chinchipe).

###

Pour en savoir plus, se reporter la fiche d'actualit scientifique n177: http://www.ird.fr/fr/actualites/fiches/

L'annonce de cette dcouverte sera faite lors d'une confrence de presse Quito ce 1er juillet 2003.

D'autres rsultats de l'unit de recherche seront prsents au colloque que Francisco Valdez organisera du 7 au 11 juillet prochain intitul " Systmes prhispaniques d'agricultures sur billons avec drainages " Quito - quateur.

CONTACTS PRESSE - PARIS

Bndicte ROBERT
Tl: 01-48-03-75-19
Courriel: presse@paris.ird.fr
Pour obtenir des photos, contacter Claire Lissalde :
Tl: 01-48-03-78-99
Courriel: indigo@paris.ird.fr

Des illustrations de ces recherches sont disponibles sur demande.