Skip to main content

Le 12 mars 2002

Les livrées et leurs parasites seraient-ils

les animaux les plus abondants de la forêt boréale?

Edmonton (le 12 mars) - Jens Roland, PhD, chercheur principal au RGDF, a dcouvert une corrlation entre les infestations de la livre des forts et la quantit de fort restante aprs une coupe ralise dans une zone particulire. Le professeur Roland affirme que, dans les plus grandes tendues forestires, les facteurs de mortalit entranant l'effondrement de l'infestation de la livre des forts (parasites et maladies) sont plus efficaces que dans les plus petites tendues forestires. Les travaux du professeur Roland indiquent que la prolifration des livres des forts ainsi que le taux d'effondrement constituent un indicateur essentiel de l'tat de sant gnral des tremblaies de la fort borale canadienne et offrent de nouveaux choix aux amnagistes forestiers dsireux de minimiser les effets des pidmies de livres des forts.

L'impact de la livre des forts ne doit pas tre sous-estim. des fins de comparaison, au plus fort d'une infestation de chenilles, leur biomasse par km2 serait quivalente 657 caribous par km2. De la mme faon, la biomasse des petites mouches parasitaires qui attaquent ces chenilles et s'en nourrissent quivaudrait, quant elle, 82 loups pour la mme surface.

tant donn l'immense chelle de la lutte laquelle se livrent prdateurs et proies dans nos arrire-cours, nos parcs et nos forts, il n'est point surprenant que la livre des forts soit le principal insecte dfoliant des peupliers faux-trembles dans la fort borale canadienne. Pendant une grave pidmie, explique le professeur Roland, la livre des forts peut compltement dfolier une fort de trembles et arrter virtuellement leur croissance, rduisant ainsi la progression ligneuse de quatre mtres cube par hectare chaque anne. Et le professeur Roland d'ajouter : Bien que nous ne puissions arrter une infestation de livres, nous ne voulons pas pour autant faire quoi que ce soit qui puisse la prolonger, comme par exemple rendre inefficaces ses ennemis naturels en modifiant la structure forestire. Si le nombre d'annes de dfoliation (sur un cycle de 12 ans) pouvait tre rduit, ne serait-ce que d'une anne, alors la production de fibre augmenterait de presque 10 % globalement.

Les travaux de recherche se sont aussi concentrs sur quatre espces de mouches parasitaires qui reprsentent les principaux ennemis de la livre, ainsi que sur diverses maladies virales qui ont galement pour effet de tuer la livre. Le professeur Roland dclare : Nous savions que le couvert forestier jouait un rle important au niveau du comportement de prdation de ces mouches au moment o elles sont en qute de leurs proies, ainsi qu'au niveau du taux de dissmination de divers virus. Il nous restait lucider quelle tait la superficie optimale d'un tel couvert forestier permettant ces agents d'oprer normalement et de supprimer rapidement et avec succs une pidmie.

Le professeur Roland et son quipe de chercheurs ont chantillonn 127 sites s'tendant sur une surface de 400 km2 proximit de Ministik Hills, en Alberta, dans des peuplements de trembles de six superficies diffrentes, variant de 0,28 289 hectares. Nous avons dtermin, dit le professeur Roland, que, pour que les parasites et les virus soient les plus efficaces, les peuplements forestiers devaient faire un minimum de 100 hectares. Les peuplements forestiers plus petits servaient de refuge aux chenilles du fait de l'efficacit rduite de leurs ennemis naturels, ce qui contribuait ainsi rallonger l'infestation de plusieurs annes.

####

Pour obtenir de plus amples renseignements, contactez:
Jens Roland, PhD
Chercheur principal au RGDF
Professeur, Sciences biologiques
University of Alberta
(780) 492-1180

Marvin Abugov
Directeur des Communications
Rseau GDF, University of Alberta
(780) 492-2492
(mabugov@ualberta.ca)

Roland, J. 2000. Predator-prey dynamics of forest tent caterpillar as an indication of Forest integrity. (La dynamique prdateur-proie comme indicateur de l'intgrit des forts) Rapport de projet 2000-31, Rseau de gestion durable des forts, University of Alberta (Edmonton), Alberta.

Autres rfrences :

Rothman L. et J. Roland 1998 Relationships between forest fragmentation and colony performance in the forest tent caterpillar, Malacosoma disstria. Ecography 21 : 383-391. (Les relations entre le morcellement forestier et le rendement de la colonie chez les livres des forts, Malacosoma disstria)

Roland, J., B.G. Mackey et B. Cooke. 1998. Effects of climate and forest structure on duration of forest tent caterpillar outbreaks across central Ontario, Canada. Canadian Entomologist. 130 : 1-12. (L'influence du climat et de la structure des forts sur la dure des pullulations de livres dans le centre de l'Ontario).

Roland J. et P.D. Taylor. 1997. Insect parasitoid species respond to forest structure at different spatial scales. Nature, 386 : 710-713. (Les espces d'insectes parasitaires rpondent aux structures des forts selon diffrentes chelles spatiales)

Le Rseau de gestion durable des forts est un center d'excellence sans but lucrative d'envergure nationale, member du Programme de rseaux de centers d'excellence (RCE) fdral. Le Programme des RCE est une initiative du gouvernement fdral administre conjointement par le Conseil de recherches en sciences naturelles et en gnie (CRSNG), les Instituts de recherche en sant du Canada (IRSC) et le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH), en partenariat avec Industrie Canada.